Affaire Vladimir Abama : la police de Mimboman est harcelée

0

• Vladimir Abama est toujours en prison

• La police a encore modifié les charges retenues contre lui

• Mbarga Nguele demande des comptes à la police

Vladimir Abama n’est pas au bout de ses peines. Le militant du MRC a été arrêté à son domicile le dimanche 17 octobre 2021 et n’est toujours pas obsédé par son sort. Aux dernières nouvelles, il est accusé de « rébellion et défaut de carte d’identité ». Ces accusations sont surprenantes car Vladmir était chez lui lorsque la police est arrivée pour l’emmener sans mandat de perquisition. Les auteurs de son arrestation sont en difficulté depuis quelques jours. Selon les informations, le délégué national de la DGSN les a appelés à s’expliquer.

« Ces policiers ont reçu lundi des demandes d’explications de la part du général adjoint à la sûreté nationale, Mbarga Nguele, qui a tenté très rapidement de savoir ce qui s’était passé une fois l’affaire éclatée. Le commissaire de Mimboman a expliqué que Vladimir Abama tentait de résister à un raid qu’il avait ordonné. C’est pourquoi ils ont forcé sa porte sans mandat. A la DGSN, ils ont ajouté avoir trouvé des objets dans la maison sans factures », rapporte Boris Bertolt.

Mardi, Vladimir a été présenté au parquet. Après enquête, le juge se rend compte qu’un militant de la MRC est accusé de ne pas avoir les factures de ses ustensiles de cuisine.

« Nous lui avons dit que Vladimir Abama lui avait été envoyé parce qu’il n’avait pas présenté les factures de ses cuillères, casseroles et fourchettes », rapporte Boris Bertolt. Le magistrat estime que le dossier est vide, mais ramène néanmoins le suspect au commissariat de Mimboman.
Vladimir Abama aurait été soumis mercredi à un interrogatoire forcé en l’absence de ses avocats.

La colère de la MRC

Le Mouvement de la Renaissance camerounaise (MRC) confirme l’arrestation du militant Abama Vladmir le dimanche 17 octobre 2021 à son domicile de Douala. Dans un communiqué, le secrétaire aux communications du parti a évoqué les circonstances de l’arrestation d’Abama. Selon le MRC, les forces de sécurité ont agi sans aucun mandat.

« Ce matin, dimanche 17 octobre 2021, M. Abama Vladmir, directeur du MRC dans le quartier de Yaoundé, a été arrêté par des éléments du commissariat central n°4 à son domicile alors qu’il devait y tenir une réunion avec ses camarades. cet après midi. Sans donner le moindre mandat, ni la moindre explication des raisons de cette arrestation ; la police a cassé sa porte pour l’arrêter », indique le communiqué.

La note précise que le directeur du MRC a été arrêté pour « refus d’obtempérer ». Pour le parti Maurice Kamto, il s’agit d’une arrestation arbitraire. Le MRC demande la libération immédiate et inconditionnelle de son militant.

« La raison évoquée une fois au commissariat est de ‘refuser d’obéir’. Le MRC en appelle à l’opinion publique nationale et internationale sur la répression quasi permanente subie par ses militants sous le régime de Yaoundé et exige la libération immédiate de M. Abama Vladmir. Le MRC tient à rappeler au régime de Yaoundé qu’il ne cédera pas à la provocation ou à l’intimidation et reste déterminé à poursuivre jusqu’au bout son combat pour le rétablissement de l’état de droit dans notre pays le Cameroun », peut-on lire dans la note.

#Affaire #Vladimir #Abama #police #Mimboman #est #harcelée

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: