Assassinat de Martinez Zogo : Ngo Ngo,et Betis Assimo enfin livrés
Home Actualité Cameroun Assassinat de Martinez Zogo : Ngo Ngo,et Betis Assimo enfin livrés
Actualité Cameroun

Assassinat de Martinez Zogo : Ngo Ngo,et Betis Assimo enfin livrés

La reprie ce 27 mai du procès de l’affaire Martinez Zogo a été l’occasion pour le média français Africa Intelligence de faire la lumière sur un rapport accablant qui met en mal le secrétaire général de la présidence de la République. L’expert judiciaire Jean-Pierre Oloumou aurait remis au président de la République, un résumé de son rapport qui cite nommément Ferdinand Ngoh Ngoh, le ministre délégué à la défense Joseph Beti Assomo et le secrétaire d’Etat à la défense, Galax Etogo.

« L’enquête sur l’assassinat du journaliste continue d’avoir des répercussions au sommet de l’État. Un document rédigé par un expert judiciaire à l’attention de Paul Biya accuse le secrétaire général à la présidence d’avoir détourné les conclusions de l’enquête.

La reprise, ce lundi 27 mai, du procès public de 17 accusés de l’assassinat du journaliste Martinez Zogo, dont l’homme d’affaires Jean-Pierre Amougou Belinga et l’ancien patron du renseignement extérieur Léopold Maxime Eko Eko, cache une sourde bataille au plus haut niveau de l’Etat. Depuis le début du mois d’avril, c’est une note de trois pages, produite par l’expert judiciaire en cybercriminalité Jean-Pierre Oloumou à destination du président camerounais Paul Biya, qui inquiète la présidence. Le nom du puissant secrétaire général Ferdinand Ngoh Ngoh y est cité, aux côtés de celui du ministre délégué à la défense, Joseph Beti Assomo, et du secrétaire d’État à la défense, Galax Etoga », indique le média.

L’expert judiciaire ne serait pas satisfait de l’exploitation qui a été faite de ses travaux. En effet si ceux-ci ont permis de mettre la main sur le maire de Bibey Martin Savon considéré comme un proche de Ferdinand Ngoh Ngoh, ils n’ont pas permis d’interpeller d’autres personnalités de la République pourtant en lien avec l’affaire.

« Le document, consulté par Africa intelligence, est un résumé du rapport d’une centaine de pages que l’expert avait produit en octobre 2023, à la demande du juge d’instruction de l’époque, Florent Aimé Sikati II Kamwo. L’analyse du téléphone de la victime et des suspects avait conduit Jean-Pierre Oloumou à identifier l’ancien maire de Bibey, Martin Savom, comme l’un des cerveaux de l’opération. Or ce dernier, inculpé en février pour « complicité d’assassinat » et « complicité de torture », est un intime de Ferdinand Ngoh Ngoh. », rapporte le média.

« Par ailleurs, le long rapport d’expertise faisait état d’échanges réguliers entre le journaliste d’Amplitude FM et un contact nommé « Épouse SGPR », selon le média Jeune Afrique. Si Oloumou rappelle dans sa note que son expertise avait ouvert les pistes qui ont conduit à l’arrestation de Savom, il regrette que l’instruction ne soit pas allée plus loin. Selon l’expert, cet abandon s’explique par des « manipulations orchestrées au plus haut niveau » par Ferdinand Ngoh Ngoh, Joseph Beti Assomo, et Galax Etoga. Il invite enfin le chef de l’Etat à demander leur audition par le tribunal militaire.

Reste à savoir si ces conclusions sont bien arrivées jusqu’à Paul Biya. De son poste, Ferdinand Ngoh Ngoh contrôle en effet les principales voies de communication à destination du président (AI du 16/05/24). La note a été transmise via plusieurs canaux, dont celui du contre-amiral Joseph Fouda, l’un des rares collaborateurs de la présidence à avoir un accès direct au chef de l’État.», conclut Africa Intelligence

#Assassinat #Martinez #Zogo #Ngo #Ngoet #Betis #Assimo #enfin #livrés

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Centrafrique : les carrières de sable emploient d’anciens rebelles

En Centrafrique, le sable est considéré comme un outil de réinsertion des...

Cameroun : là où vous avez le plus de chance de tomber nez à nez avec un lion

Explorez la splendeur du parc national de Waza au Cameroun. Plongez au...

Résistance aux antibiotiques : menace pour les enfants africains

Un enfant recevant un vaccin oral Les enfants en Afrique subsaharienne sont...

Amadou Fall : « Le succès du BAL est une source d’inspiration » [Interview¨]

La progression de la Basketball Africa League (BAL) peut être qualifiée de...

[quads id=1]