CM – Elections régionales au Cameroun: les séparatistes anglophones manœuvrent contre le vote :: CAMEROUN

0
18

Ils ont mis deux jours de villes mortes ce week-end et se sont vengés contre tous les contrevenants à l’interdiction de vote

Le Conseil du Gouvernement d’Ambazonie, par l’intermédiaire d’Emmanuel Ndong, alias Cabo Daniel, l’un des dirigeants de la branche militaire des ADF (Forces de Défense d’Ambazonie) de la république virtuelle d’Amazonie, résidant à l’étranger, a annoncé dans les réseaux sociaux deux jours de villes mortes dans les régions anglophones du Nord Ouest et Sud-ouest soit du 6 au 7 décembre 2020 déjà mercredi dernier 25 novembre 2020, Chris Anno, secrétaire à la communication du gouvernement provisoire de la République de l’ombre en Ambazonie, ne s’est pas arrêté au cours du week-end à venir

Particulièrement interdit de mener la campagne régionale de Voice sur les réseaux sociaux, Chris Anno a annoncé le « Total Dead Cities » dans les régions anglophones le week-end du 5 au 7 décembre 2020 Dans le même temps, il a chargé les «forces de réforme» sur le terrain «de veiller au respect de cette mesure». Sans remords, Chris Anno a demandé à cette milice «d’exécuter» ceux qui participeraient aux campagnes électorales ou participeraient aux élections régionales du 6 décembre dans ces zones.

Le seul but de la sortie de ces porte-parole est d’empêcher ce scrutin d’avoir lieu dans le nord-ouest et le sud-ouest du pays. Des observateurs avertis s’interrogent sur l’opportunité d’un tel appel à la désobéissance civile et pour cause, Mabah Joud a présenté: «Ils ont déclaré les villes mortes lors des élections présidentielles et du double vote Élections législatives et municipales, mais ces consultations électorales ont eu lieu et les résultats ont été vérifiés Je trouve ces villes mortes inadaptées du 6 au 7 décembre 2020 »

Tangwa Paulinus est d’accord, disant: «Le collège électoral est principalement composé de membres du conseil municipal Presque tous les membres des conseils municipaux, à l’exception de la seule troisième municipalité de Baminda, sont de l’Assemblée démocratique populaire camerounaise (Rdpc), et par conséquent, dans la majorité, ils n’ont besoin que de la supervision de la police , Ils voteront en outre, il n’y a pas d’autre parti politique opposé au Rdpc lors de cette élection dans ces domaines

Par conséquent, même si les seuls conseillers municipaux votent à la DRPc, c’est le parti au pouvoir qui remportera ces élections et dirigera les premiers conseils régionaux du nord-ouest et du sud-ouest. Ainsi, il vaut mieux que les séparatistes changent de paradigme, car cet innombrable appel aux villes Le bilan des morts pour déjouer le contrat régional est contre-productif

De plus, il ne fait aucun doute que l’Etat déploiera des moyens de sécurité pour superviser respectivement 1063 pour la région nord-ouest et 851 pour la région sud-ouest sur les bureaux de vote dimanche prochain

On se souvient que lors des élections sénatoriales de 2013, certains conseillers municipaux ont été «emprisonnés» deux jours avant les élections dans un hôtel de Bamanda le jour du scrutin. Ils ont été transportés en bus vers les bureaux de vote après le vote. Ils sont retournés avec les mêmes moyens à l’hôtel. Cette fois pour le dimanche 6 décembre 2020 régional, la majorité des 1044 présidents qui composent le collège électoral pour le conseil des présidents est obtenue par Rdpc, le seul parti dans la course aux candidats provinciaux du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Caméra 2005-2020

CM – Élections régionales au Cameroun: les séparatistes anglophones manœuvrent contre le vote :: CAMEROUN

Source: https://www.camer.be/mobile/83433/6:1/cameroon-elections-regionales-au-cameroun-les-separatistes-anglophones-manoeuvrent-contre-le-scrutin.html

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]