Comment Wagner se finance : à la découverte de l’Eldorado d’Evgueni Prigojine en République centrafricaine et au Cameroun

0

  • Jeune Afrique a étudié les finances du groupe russe Wagner en République centrafricaine et au Cameroun. Des bénéfices potentiels de plusieurs dizaines de millions d’euros.
  • Les mercenaires de Yevgueni Prigojine exploitent la mine de Ndassima, dans République centrafricaine, où ils ont fondu des lingots d’or puis les ont discrètement expédiés en Russie.
  • Grâce à des contacts au Cameroun, le port de Douala est devenu le centre de leurs opérations commerciales. Ils espèrent y développer leurs activités.

C’est l’une des rares routes secondaires réellement praticables de la région de la Ouaka, au centre de la République centrafricaine. Une bande de goudron récent s’étendant sur une dizaine de kilomètres le brousse, de la ville de Ndassima à la mine d’or du même nom. Saignement sombre et vital dans un océan de vert et d’ocre. Le ballet des camions y est régulier. Aussi très surveillé. Plusieurs points de contrôle ont été installés le long du parcours, tenus par des hommes des Forces armées de la République centrafricaine (FACA). Chaque conducteur y est interrogé et examiné, alors que son véhicule est à l’arrêt profond chercher.

Source :
Jeune Afrique

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire