Horizon 2025: Découvre la grosse ‘humiliation’ politique subir par Franck Biya avant les présidentielles!

0

Le fils aîné du chef de l’Etat a été décrit dans un rapport de Louis Marie Kakdeu comme un enfant gâté et un gros bébé. Depuis sa tournée du week-end dans le nord, Emmanuel Franck Biya est sous le feu des critiques pour sa participation aux prochaines élections.

D’autres ne comptent pas sur lui en politique. Tel est le cas du pensionnaire de l’Université de Maroua.

Pour les universitaires, il est temps pour les Scandinaves de se rebeller contre cette « arnaque » orchestrée de succession de gré à gré et de ne pas décevoir le peuple.

« Je voudrais savoir où sont les Guibaï et autres Wassouni qui m’insultent souvent. C’est le moment de vérité. Où sont-ils censés parler ? Il est maintenant temps de parler. Il faut parler et accepter. Vous devez parler au risque d’être agressé. Mais il faut parler pendant qu’il est encore temps.

Maintenant, les signes avant-coureurs d’un transfert de pouvoir enfantin se font sentir. Et ce sont les nordistes qui risquent de donner ce pouvoir. Ce sont eux qui risquent de confirmer l’arnaque. Ce sont eux qui risquent de trahir le peuple camerounais dans son ensemble.

Oui, où sont-ils ? Où sont ces nordistes qui s’indignent souvent ? Vous verrez qu’ils ne briseront pas leur silence complice. ils se tairont. Vous ne direz rien. Vous partagerez des titres de Yerima à outrance. Mon problème c’est qu’après ça ils vont s’attaquer aux pauvres gadamayos que nous sommes. Ils attendront que le Kakdeu fasse des propositions d’inclusion dans l’édification de la nation pour dire qu’ils ne sont que des gadamayos.

Je crains qu’une certaine élite du Nord ne trahisse le peuple : affamée. Assoiffé. Sans-abri. sous-éduqué. Mal entretenu. mal parti. Coupé du monde faute de routes. Sans électricité. Vous verrez qu’ils ne diront rien et s’organiseront pour offenser ceux qui risquent de parler et de sacrifier leur carrière.

Dites-moi, où sont les nordistes qui se plaignaient ! Dites-leur qu’il est temps de les tenir responsables. Oui, responsabilité. Il est temps de se souvenir du passé. Ce passé douloureux. Mais vous verrez qu’ils seront amnésiques. Ils continueront à soutenir un pouvoir qui leur a tout refusé et a gardé peu d’individus à quelques postes de responsabilité. Juste pour compenser ! Vous verrez qu’ils ne s’intéressent qu’à ces postes politico-administratifs. Cela ressemble à des bonbons donnés aux enfants. Mais maintenant, nous devons accepter la perte de ces postes pour sauver le peuple. Mais alors qui perd son emploi ? Qui va se sacrifier ? Qui acceptera de dire non à la triche ? Personne. il s’est outragé dans une tribune.

Poursuivant sa tribune, il traite Emmanuel Franck Biya d’enfant gâté qui ne connaît rien à la politique.

« Pour ma part, je suis contre la triche. Contre ce gros bébé qui n’a jamais rien fait de sa vie et qu’on veut nous imposer. Une Yerima de luxe qui n’a jamais produit une seule réflexion publique de toute sa vie. Le Cameroun mérite mieux ! Avons-nous souvent honte de ne pas avoir la crainte de Dieu ! »

Il indique les indigènes du nord qui ne sont souvent pas silencieux. Aussi, sa plateforme devait sortir Guibai Gatama de son silence. Et pour ce dernier, le Nord n’a pas voté pour Emmanuel Franck Biya.

Rf: camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire