Imitation de signature : Etoudi n’en revient pas, les magouilles d’une autorité découvertes à Yaoundé

0

Un plan est une manœuvre, un accord malhonnête. Il s’agit clairement d’actions de l’ombre au sein d’un groupe ou d’une institution pour défendre des intérêts indicibles. Autrement dit, des manœuvres plus ou moins malhonnêtes pour arriver à ses fins.

La pratique est répandue au Cameroun, avec des auteurs trouvés dans des camps de bandits et dans des bureaux administratifs. Pour les avides d’excès de richesse, la fin justifie les moyens.

Des preuves accablantes ont été présentées contre une femme camerounaise bien connue dans sa communauté à Yaoundé (capitale politique du Cameroun). Pas étonnant qu’elle soit si célèbre, puisqu’elle est l’une des responsables de la commune en question.

Le journaliste camerounais Boris Bertolt a présenté des faits très accablants sur sa page Facebook. « Les petits trucs dans l’arrondissement de Yaoundé », par ces mots le lanceur d’alerte a commencé son intervention.

Boris Bertolt déclare au public que « la secrétaire générale de Yaoundé 2, Mme Bissono Solange, est accusée de recrutement anarchique et d’obtention de signatures des autorités pour achever ses crimes. Prenez cette décision d’engagement par exemple :

1- Certains agents naissent sans mère, seulement avec un père, ce qui est impossible dans la vie humaine. Jésus lui-même a eu une mère qui l’a mis au monde.

2- La décision d’engagement a été prise en 2021, mais le préfet a signé en 2020, ainsi que le délégué régional du travail, et ce devant le maire, qui devrait signer en premier, tout prouvant l’irrégularité de ces décisions.

3- Certaines décisions n’indiquent pas où trouver la date d’entrée en service.

4- Le cachet du contrôleur Mme Tchotet a été apposé sur les documents en 2020 avant l’année des décisions qui est 2021. »

ref: camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire