'La situation est très mauvaise pour toi mon petit' : la conversation qui a fait plier Eto'o à la présidence
Home Actualité Cameroun ‘Je ne suis pas candidat à la présidence’ : Eto’o courrait un réel danger ces dernières heures
Actualité Cameroun

‘Je ne suis pas candidat à la présidence’ : Eto’o courrait un réel danger ces dernières heures

Il y a quelques heures, Samuel Eto’o Fils, le président de la Fecafoot, a fait une sortie énergique pour mettre les choses au clair. Il le dit et le répète, il n’a pas d’ambitions présidentielles. Son seul souci est de redonner au football camerounais sa grandeur. Mais quel était vraiment le besoin de faire une communication pareille. Explications données par Jacques Zang.

C’est en lisant la sortie de « peur » de Samuel Eto’o Fils car oui c’est une sortie de peur (et je vous dirais le pourquoi) que je donne une fois de plus du respect à Maurice Kamto. Car c’est le seul jusqu’ici qui est resté fidèle à son « non » au pouvoir malgré la prison et autres.

Car il y a une chose au Cameroun que beaucoup de personnes n’ont pas encore ou toujours compris : tu peux tout faire au Cameroun sans être inquiété. Je dis bien absolument tout sauf une seule chose : lorgner le fauteuil présidentiel.

La majorité des personnalités jadis puissantes du pays qui sont à Kondengui aujourd’hui ont en commun d’avoir été soupçonné « directement » ou « indirectement » d’avoir eu des ambitions présidentielles ou de servir les intérêts d’un potentiel candidat aux élections présidentielles. Chacune des personnalités (défuntes ou encore vivantes) ont un dossier dans ce sens.

Je vais aller plus loin en vous disant que chaque personnalité au Cameroun a un « dossier noir » au TCS qui peut servir à tout moment dès le moment où vous devenez une personne gênante. La sortie de Samuel Eto’o Fils qui est tout sauf fortuite et anodine voudrait simplement dire que l’étau se resserre davantage sur lui et que ce n’est plus qu’une question de temps pour que ce qu’on lui réserve en haut lieu tombe sur lui.

Il en est clairement et parfaitement conscient de la gravité de sa situation d’autant plus que le nombre de ses ennemis ne se compte plus et il essaie donc maintenant de faire amende honorable dans le but de revenir dans les bonnes grâces présidentielles, car c’est la seule façon de se protéger du retour de ses actes. Lesquelles bonnes grâces présidentielles lui ont donné la présidence de la Fecafoot.

Une Fecafoot où il n’est plus du tout en odeur de sainteté car il a réussi à se mettre à dos pratiquement tout le monde là-bas. Cette sortie qui sent Baboke est une sorte de « drague » ou d’appel de balle au couple présidentiel, genre « voyez votre enfant, je suis toujours votre fils, ne me laissez pas tomber s’il vous plaît ».

C’est donc un appel à la clémence des autorités car il a peur de ce qui se prépare contre lui. Comment le palais va donc accueillir cette sortie (j’ai déjà une idée mais pour l’heure, je me réserve). Ce qui est sûr et certain c’est que Samuel Eto’o Fils veut voir ses enfants grandir et comme lui-même il le dit, la situation est à un tel point qu’il a désormais peur pour sa sécurité.

Et après cette sortie, ne soyez pas du tout étonnés de voir Samuel Eto’o Fils aller s’excuser auprès de Mouelle Kombi en disant que ce sont les gens qui ont voulu le gâter avec sa tutelle. Vous verrez des photos de lui et de Mouelle Kombi bientôt et même avec Cyrille Tollo. C’est là où vous allez comprendre que le Cameroun est vraiment le Cameroun. Samuel Eto’o Fils est entrain de lâcher toutes ces personnes qui l’encourageaient dans son bras de fer avec l’État…

#suis #pas #candidat #présidence #Etoo #courrait #réel #danger #ces #dernières #heures

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Afrique du Sud : Une nouvelle loi sur le climat révolutionne la lutte contre le réchauffement

Cyril Ramaphose, Président d’Afrique du Sud L’Afrique du Sud franchit un pas...

Hommage à Abdou Benito : la voix inoubliable du Camerounais « L’Orphelin »

Oublier est un tour du diable, mais le souvenir d’Abdou Benito restera...

Les derniers soldats américains quittent le Niger, début août

Des soldats américains Le retrait des forces américaines du Niger, annoncé comme...

Des milliers de manifestants anti-Netanyahu entourent le Capitole

Des milliers de manifestants se sont rassemblés mercredi autour du Congrès américain...

[quads id=1]