Home Actualité Cameroun Direction inévitable vers Kondengui : le destin des proches de Biya
Actualité Cameroun

Direction inévitable vers Kondengui : le destin des proches de Biya

Révélations sur un scandale à la Chambre d’agriculture du Cameroun

Le journaliste Boris Bertolt a récemment publié une information exclusive mettant en lumière un scandale de gestion à la Chambre d’agriculture du Cameroun. Selon ses révélations, la masse salariale aurait augmenté de façon significative depuis l’arrivée de Mindjos Momeny Martin Paul à la tête de l’organisation.

Avant la nomination de monsieur Mindjos Momeny Martin Paul, la masse salariale était de 80 000 000. Aujourd’hui, elle est passée à plus de 200 000 000.

Gestion douteuse et favoritisme au sein de l’organisation

Les révélations de Boris Bertolt soulignent également des pratiques douteuses au sein de la Chambre d’agriculture, telles que des montants dérisoires alloués aux ayants droit pour les obsèques du personnel décédé, des suppressions d’avantages sociaux tels que l’arbre de Noël et le 13e mois, ainsi que des soupçons de favoritisme dans l’attribution des marchés.

C’est d’ailleurs son beau-frère Abondo Paulin qui gagne la plupart des marchés. Dans le cadre de la promotion de la cacao culture et de la caféiculture, depuis l’exercice budgétaire 2018, la chambre d’agriculture bénéficie de la redevance, soit 10 francs CFA par kilogramme de cacao ou de café vendue à l’exportation (Fonds FODDEC) sauf le compte ouvert à Afriland First Bank est la caisse noire.

Appel à une meilleure gestion et transparence

Ces révélations mettent en lumière la nécessité d’une gestion plus transparente et éthique au sein de la Chambre d’agriculture du Cameroun. Il est essentiel que des mesures soient prises pour garantir une gestion saine et équitable des ressources de l’organisation, ainsi que pour promouvoir le développement de l’agriculture dans le pays.

Mot de la rédaction:
Cette affaire souligne l’importance de la transparence et de la bonne gouvernance dans les institutions publiques. Il est essentiel que les responsables rendent des comptes et agissent dans l’intérêt de tous. Nous encourageons nos lecteurs à rester vigilants et à demander des comptes à leurs représentants pour garantir une gestion responsable des ressources publiques.

L’équipe de rédaction de CAMEROON MAGAZINE

Cameroon Magazine: N°1 sur l’actualité. Vous informer c’est notre priorité. Retrouvez toute l’actualité sur cameroonmagazine.com

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Biya tranche sur la délégation de signature de Ngoh Ngoh

Le président Biya a pris une décision concernant la délégation de signature...

Paul Biya défié

L'article met en lumière le défi lancé à Paul Biya à 8hDouala....

Menace ouverte : le camp Eto’o défie le gouvernement Biya

Le camp Eto'o menace ouvertement le gouvernement Biya pour ingérence dans le...

Célestin Tawamba élu à la tête du Cameroun Business Group : une fusion controversée

Célestin Tawamba élu à la tête de la Gecam malgré les controverses....