Maurice Kamto a été détenu à Douala et a été agressé par le frère de Ferdinand Ngoh Ngoh

0

• Maurice Kamto a été kidnappé dans un hôtel de Douala

• Le frère de Ngoh Ngoh l’accuse d’avoir organisé une « manifestation publique non déclarée »

• Toute la galerie

La ville de Douala a retenu l’attention des Camerounais pendant plus de 48 heures après l’enlèvement du président national du Mouvement de la Renaissance camerounaise (MRC) dans un hôtel de la place.

Prof. Dr. Maurice Kamto a été accusé d’avoir organisé une manifestation non autorisée et a été expulsé de la ville jeudi dernier par une importante horde d’agents des forces de l’ordre et de sécurité sous l’œil vigilant des partisans du MRC.

Si cette situation a suscité l’indignation de la classe politique de l’opposition, c’est alors « une provocation de trop » de la part du pouvoir. Cette position est soutenue par le frère cadet du secrétaire général de la présidence de la République Ferdinand Ngoh Ngoh.

Dans une tribune publiée pour l’occasion, Jean-Marie Vianny accuse NDE NGOH Prof. En effet, Maurice Kamto affirme avoir provoqué le pouvoir en voulant organiser une « manifestation publique non déclarée ». Se référant à la France, il précise que cet acte « est puni de 6 mois d’emprisonnement et de 7 500 € d’amende (art. 431-9 du code pénal) ».

La rédaction de CameroonWeb vous propose l’intégralité du forum ci-dessous

M. KAMTO ET L’ERREUR POLITIQUE DE TOO : MANIFESTATION PUBLIQUE INEXPLIQUÉE.

C’est la violation flagrante de la loi du MRC sur l’obligation de déclarer une manifestation publique, qui est à l’origine de l’incident de cette semaine à Douala.

En France par exemple, l’organisation d’une manifestation sur la voie publique sans déclaration préalable ou le dépôt d’une déclaration erronée est puni de 6 mois d’emprisonnement et de 7 500 € d’amende (art. 431-9 du code pénal)
Rappelons que les manifestations sont réglementées pour éviter les troubles à l’ordre public qui pourraient mettre en danger la sécurité des biens et des personnes.

Les cris des participants à cette manifestation non déclarée du 30 novembre dernier au siège du MRC à Deido m’ont fait frissonner. A noter que la présence des forces de l’ordre avait limité l’afflux de la foule à cette manifestation.

Imaginez si ce n’était pas le cas et qu’il y avait des incidents de style lynchage suivis de la mort d’un homme : M. Kamto aurait été tenu pour responsable et aurait passé de nombreuses années en prison.

Ainsi, depuis qu’elle apparaissait aux yeux des autorités locales comme un vecteur potentiel de troubles graves à l’ordre public, pouvant mettre en danger la sécurité des biens et des personnes, la décision de ces dernières de se retirer de leur commandement d’expulsion expliquée et motivée.

Du coup, la séance de signature, qui n’avait rien à voir avec la décision des autorités de Douala, a manifestement été oubliée, contrairement à ce qui se dit ici et là.

Enfin, n’oublions pas que les membres du MRC qui ont été libérés à Bafoussam l’ont été sans l’intervention de Maurice Kamto.

Ainsi, lorsque le MRC permanent à Deido, lors d’une manifestation publique non autorisée, sur fond de menaces et de chantage sur fond de menaces et de chantage, l’ordre de libérer les autres membres de son parti qui sont toujours en détention avant Noël ne laisse pas Maurice KAMTO aggraver la cause de ses malheureux camarades, qui n’ont pas besoin de voir le gouvernement en envoyer d’autres ? Je ne fais que demander.

Aujourd’hui, M. Kamto, persona non grata à Douala, ville où il a pourtant terminé premier des élections présidentielles, est coupé de son électorat pour avoir donné à son adversaire le bâton à battre.

Ce qui est anormal ici, c’est que l’erreur politique du président de la MRC est appuyée par l’erreur juridique et judiciaire du professeur de droit Maurice KAMTO.
Enfin, précisons que mon analyse est froide, sans parti pris, merci.

Jean-Marie Vianny NDE NGOH

le républicain

Jean_Marie_Vianny_Nde_Ngoh_Kamto« />

#Maurice #Kamto #été #détenu #Douala #été #agressé #par #frère #Ferdinand #Ngoh #Ngoh

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: