NOSO : Cavaye Yeguie demande aux chefs traditionnels anglophones de rentrer chez eux

0

• Cavaye Yeguie a ouvert la dernière session ordinaire du Parlement pour 2021

• Il invite les chefs traditionnels anglophones à retourner dans leur environnement

• Les collisions et les attaques se poursuivent au sol

Dans la matinée de ce jeudi 11 novembre 2021 a eu lieu l’ouverture de la dernière session ordinaire du Parlement pour 2021. Une occasion que le président de cette institution a saisie pour lancer un appel aux dignitaires traditionnels dans deux régions anglophones touchées par la crise sécuritaire.

En effet, dans son discours de circonstance, le Président de l’Assemblée nationale du Cameroun, l’Honorable Cavaye Yeguie Djibril, a demandé aux chefs traditionnels des régions anglophones touchées par le conflit de retourner dans leurs régions d’origine et de servir.
« En tant que chef traditionnel, je voudrais profiter de cette occasion pour appeler mes collègues des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest qui ont fui leur quartier général à retourner dans leur quartier général », a-t-il déclaré.

Il précise que ces chefs traditionnels ont « un devoir impératif de travailler en synergie avec les autorités gouvernementales, pour contribuer au retour à la normale et à la restauration de l’autorité de l’Etat dans leurs chefferies respectives ».

Craignant pour leur vie, ces derniers ont quitté la propriété après des menaces d’assassinat par les différents mouvements séparatistes d’Ambazonie les accusant de collaborer avec le régime de Yaoundé dans cette crise. En outre, un certain nombre d’entre eux ont été tués par des combattants présumés sécessionnistes d’Ambazonie.

Mais force est de constater que les combats et les attaques au sol se poursuivent.

Par exemple, le mercredi 10 novembre 2021, une bombe a explosé dans un amphithéâtre de l’université de Buea, blessant plusieurs étudiants. L’attaque a été revendiquée par le groupe séparatiste « Fako Action Force ».

Ci-dessous l’intégralité du discours de Cavaye Yeguié Djibril

DISCOURS D’OUVERTURE DU TRÈS HONNEUR CAVAYE YEGUIE DJIBRIL, PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE

– Monsieur le Président du Sénat ;

– Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;

– Monsieur le Président du Conseil constitutionnel ;

– le premier Président de la Cour Suprême ;

– Mesdames et Messieurs, membres du Gouvernement ;

– Monsieur le Procureur général de ladite juridiction ;

– Excellences Mesdames et Messieurs, Membres du Corps diplomatique ;

– Mesdames et Messieurs, députés et chers collègues ;

– les principaux membres de la société civile ;

– Mesdames et Messieurs ;

Notre travail commence aujourd’hui alors que nous pleurons toujours la disparition de notre collègue, l’Honorable NGABA ZOGO Salomé, décédée le 15 août 2021 à l’âge de 73 ans des suites d’une maladie. Elue RDPC de la circonscription de Lekié, elle a été conduite dans son dernier domicile le 9 octobre à NKOM II.

Tous ici Rassemblés dans cette salle de conférence où elle a servi le peuple souverain pendant 17 mois, levons-nous pour honorer sa mémoire en observant une minute de silence.

_________________Silence____

Le 14 octobre 2021, la petite ENONDIALLE Caroline, âgée d’environ 5 ans, a été tuée par une balle tirée par un élément de la police lors d’un contrôle de routine à Buea dans la région du Sud-Ouest.

Le gendarme qui a tiré lui-même avec l’arme a été tué après un violent affrontement entre lui et la foule présente sur les lieux du drame. Aux deux familles si durement touchées, la Mission nationale exprime ses plus sincères condoléances et appelle à la réconciliation des deux côtés.

– Le Président du Sénat,

– Premier ministre, chef du gouvernement,

– Mesdames et Messieurs.

Malgré la tristesse que nous ressentons en ce moment, il me fait plaisir de vous accueillir à l’Assemblée nationale, pour l’ouverture de la troisième session ordinaire de notre maison, pour la vingt et unième année législative.

Alors que nos travaux commencent, nous sommes à deux pas du départ de la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations, CAN TOTAL ENERGIES 2021, que le Cameroun accueillera du 9 janvier au 6 février 2022. Un match qui se jouera pour le première fois, avec 24 équipes au lieu de 16 comme par le passé.

A la demande du Président de la République, Son Excellence Monsieur Paul BIYA, des raids au sol ont été menés pour évaluer les préparatifs. Les conclusions de ces descentes sont plutôt rassurantes. Qu’il s’agisse d’infrastructures sportives, hôtelières, sanitaires ou aéroportuaires, tant en qualité qu’en quantité, le Cameroun est prêt à accueillir sereinement la prochaine compétition.

CAN TOTAL ENERGIES 2021 est aussi un événement qui flatte notre fierté. Contrairement à certains pays où les principaux investissements de même nature sont concentrés dans la capitale, le Cameroun a réussi à déconcentrer ses infrastructures en les divisant en différents lieux. A cet effet, le pays apparaît comme un exemple de développement équilibré de son territoire.

La plupart des matchs auront également lieu à Yaoundé, Douala, Bafoussam, Limbé et Garoua. Bafang, Buéa, Bana et Bangou abriteront les stades d’entraînement, prêts à accueillir la jeunesse africaine de 24 pays.

-Mesdames et Messieurs,

C’est l’occasion pour la Mission Nationale de faire appel à l’hospitalité légendaire des Camerounais, à leur patriotisme car nous devons donner la meilleure image de notre pays. CAN TOTAL ENERGIES 2021 s’inscrit bien dans la logique du grand destin que rêve le Président Paul BIYA pour le Cameroun. Si l’organisation de cette compétition dans notre pays est le fruit de l’engagement personnel du chef de l’Etat, alors aujourd’hui il faut dire que l’événement appartient à tous les compatriotes. Son succès dépend de chacun d’entre nous.

Par conséquent, toute activité ou action visant à ternir l’image du Cameroun doit être arrêtée ; arrêtez tout soupçon de désinformation ; éviter les attitudes populistes et irresponsables qui ne servent que les intérêts égoïstes de certains.

Par ailleurs, j’exhorte les différentes instances nationales responsables de l’organisation à faire également preuve de patriotisme, de retenue et de professionnalisme. Je recommande particulièrement une bonne gestion de la concurrence à tous les niveaux et dans tous les domaines. Nous voulons un CAN TOTAL ENERGIES 2021 qui soit doux et non amer. A tous les joueurs, surtout ceux qui viennent d’ailleurs, je dis déjà : bienvenue au Cameroun.

-Excellences,

-Mesdames et Messieurs,

Conformément à la pratique et aux dispositions de notre Constitution, l’ordre du jour de la troisième session ordinaire annuelle de l’Assemblée nationale comprend principalement l’examen et le vote du budget de l’État pour le nouvel exercice budgétaire.

Il convient de rappeler que le Président de la République, Monsieur PAUL BIYA, dans la Circulaire rendue publique le 30 août 2021, a fixé les orientations générales et les priorités du budget 2022.

Je voudrais mentionner comme priorités : l’éradication de la pandémie de coronavirus et la reprise économique après le Covid-19.

Bref, au cours de l’année 2022, comme le précise la circulaire du chef de l’Etat et je cite : « il s’agit de consolider le dynamisme de la croissance économique en contenant les effets néfastes de la pandémie de Covid-19 ». Citation de fin.

Autres priorités indiquées dans la même circulaire du chef de l’Etat :

– la mise en service de grands projets d’infrastructures ;

– la mise en œuvre du plan de soutien à la production de biens de consommation ;

– Amélioration du climat des affaires ;

– La résorption de la crise sécuritaire ;

– Optimisation des revenus internes non pétroliers ;

– Transparence dans l’administration publique ;

– Consolidation des résultats obtenus et renforcement du processus de décentralisation.

Désormais dans sa troisième édition, le Débat d’orientation budgétaire du 4 juillet 2021 a réuni des représentants de l’Assemblée nationale et du gouvernement. A cette occasion, les discussions ont abouti à des recommandations justes et pertinentes de la part de vos élus. Je voudrais croire que les recommandations précitées ont été prises en compte dans l’élaboration de la loi de financement 2022.

En tout état de cause, l’Assemblée nationale, qui a le pouvoir de contrôler l’action du gouvernement, veillera à la mise en œuvre des orientations et priorités définies dans la circulaire présidentielle. Il s’assurera également de l’efficacité des recommandations issues du débat d’orientation budgétaire. Ce sont autant de choses qui promettent d’atteindre les objectifs d’émergence, d’une réelle soutenabilité des finances publiques, et enfin la promesse d’une bonne mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030.

– Mesdames et Messieurs,

S’il est une attente qui me vient à l’esprit en ce moment, c’est la mise en œuvre des résolutions du Grand Dialogue National tenu à Yaoundé du 30 septembre au 4 octobre 2019.

Par conséquent, je voudrais exprimer ma gratitude pour la récente visite sur le terrain du chef du gouvernement du Premier ministre dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Outre le contact avec la population, cette descendance était aussi porteuse de l’offre constante de paix du Président de la République, Son Excellence Monsieur PAUL BIYA. Elle a encore marqué la profonde détermination du chef de l’Etat, véritable mendiant de paix, à stabiliser efficacement la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Comme à son habitude, la Mission nationale souscrit pleinement à cette initiative et soutient sans réserve les efforts du Président de la République pour un retour effectif à la paix dans les deux régions.

C’est le lieu pour moi, dans mon attitude de chef traditionnel, de lancer un appel à mes pairs du Nord-Ouest et du Sud-Ouest qui ont quitté leur territoire pour qu’ils puissent retourner sur la terre de leurs ancêtres.

Je ne peux pas m’installer comme enseignant. Je rappelle humblement à mes collègues leaders traditionnels du Nord-Ouest et du Sud-Ouest qu’il est de leur devoir, en synergie avec le gouvernement, de s’impliquer dans le processus de normalisation en cours et de contribuer au rétablissement de l’autorité de l’État à leur place respective.

Je reste convaincu que la paix que nous recherchons tous, une paix totale et durable, sera effective sur tout le territoire national, pour le plus grand bonheur des Camerounais.

Nous notons la brillante élection de nos collègues, l’Honorable POKOSSY Elise et l’Honorable NJIGUM MUSA, respectivement, pour les postes de Vice-Président et Membre du Comité Exécutif du Réseau Parlementaire Africain pour l’Evaluation du Développement (APNODE).

Sur ce ton plein d’espoir, je déclare ouverts les travaux de la troisième session ordinaire de notre Assemblée pour l’année législative 2021.

– Vive l’Assemblée nationale ;

-Vive le Cameroun ;

– Vive M. PAUL BIYA, Président de la République, Chef de l’Etat.

Merci.

#NOSO #Cavaye #Yeguie #demande #aux #chefs #traditionnels #anglophones #rentrer #chez #eux

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire