NOSO : comment Paul Biya a humilié son maître spirituel

0

• La guerre à NOSO s’intensifie

• Le Vatican a tenté à plusieurs reprises d’apaiser les tensions

• Paul Biya n’écoute plus son maître spirituel

La guerre en cours dans les régions anglophones du Cameroun affecte tout le pays. Les solutions proposées jusqu’à présent par le gouvernement camerounais ne semblent pas apaiser l’enthousiasme des groupes séparatistes armés qui multiplient les attaques dans les deux régions anglophones. La dernière visite du Premier ministre Joseph Dion Ngute dans la région du Nord-Ouest est un non-événement, selon Denis Emilien Atangana. Invité dans les studios d’ABK Radio, il indique que la solution à la crise anglophone viendra des instructions que le pape François donnera à Paul Biya. Selon lui, le Pape est la seule autorité morale à laquelle est soumis le Président de la République.

« Le premier ministre Joseph Dion Ngute n’a pas l’épaisseur politique ; la seule personne capable de résoudre la crise anglophone est le chef de l’État Paul Biya et celui qui l’influence est le pape François car il est une autorité morale. Le président de la République Paul Biya est un chrétien catholique, il peut l’écouter », a-t-il déclaré.

L’échec du Vatican

Cependant, l’option du Vatican n’est pas nouvelle. Le Nonce apostolique du Cameroun et de Guinée équatoriale, Mgr Julio Murat, a été reçu en audience à Yaoundé, le lundi 18 mars 2019, par le président Paul Biya. Il était porteur des solutions du Saint-Siège pour ramener la paix à Noso.

«Ce furent des échanges cordiaux. Nous avons parlé des excellentes relations entre le Saint-Siège et l’État du Cameroun. J’ai apporté les salutations du Saint-Père au Président Paul Biya et lui ai également remis une lettre de Sa Sainteté le Pape François. Le Pape dans son message assure le Président de la République de ses prières et exprime sa préoccupation pour que des solutions justes et pacifiques puissent être trouvées à la crise dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest du pays. En outre, nous avons exprimé la volonté de l’Église catholique de continuer à contribuer à la promotion du bien commun et de la paix au Cameroun », a-t-il déclaré.

Lorsqu’il a quitté le Cameroun, les atrocités dans les zones anglophones ont repris. En janvier 2021, le Vatican a fait une deuxième tentative pour mettre fin à la guerre contre NOSO. Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège, a rencontré le président de la République Paul Biya dans le seul but de plaider pour le retour de la paix à NOSO.

« Je suis ici pour montrer l’attention et la solidarité du Saint-Père François avec le Cameroun, surtout en ce moment où il vit un conflit socio-politique dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Nous espérons que la paix reviendra dans ces régions », a-t-il déclaré. Cette opération a également été un échec.

#NOSO #comment #Paul #Biya #humilié #son #maître #spirituel

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: