Passeports retirés: Voici les ministres et personnalités qui seraient visés par l’interdiction de sortir

0

A partir du moment où le gouvernement et les services de sécurité communiquaient à peine sur l’enquête en cours, on assiste depuis plusieurs heures à des informations en tout genre sur les sites internet, les réseaux sociaux et les plateformes de discussion.

L’une des informations que la rédaction de CameroonWeb tente de vérifier auprès de leurs sources est que plusieurs ministres sont actuellement interdits de sortie du territoire camerounais.

On annonce que les passeports de ces ministres et personnalités ont été confisqués dans le cadre de l’affaire Martinez-Zogo qui a conduit à l’arrestation de l’homme d’affaires Jean Pierre Amougou Bélinga.

Un militant de la diaspora cite les ministres Ngoh Ngoh (SGPR), Motazé et Laurent Esso et Atnga Nji, qui « n’ont plus de passeport diplomatique ».

Lire le numéro de Njowya

Selon Reporters sans frontières, la prochaine cible des enquêteurs dans l’affaire Martinez Zogo est le ministre de la Justice et garde des sceaux Laurent Esso, qui a été identifié comme un commanditaire présumé de l’assassinat du collègue journaliste.

« L’exploitation des téléphones portables et les auditions ont mis au jour de nouvelles preuves à charge très graves. L’implication de l’homme d’affaires Jean-Pierre Amougou Belinga se précise et l’étau se resserre autour du gardien des phoques Laurent Esso, l’un des piliers du régime camerounais », soulignait Reporters sans frontières dans de nouvelles révélations en fin de semaine dernière.

Le problème au Cameroun est qu’un ministre en exercice ne peut être arrêté ou interrogé qu’avec l’accord exprès du président de la République, Paul Biya. Bien que ce ne soit pas encore le cas, il semble que le chef de l’État suive cette enquête de très près et agira en temps voulu.

Rf:camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire