Poliomyélite : un cas confirmé dans l’extrême nord du Cameroun

0

Des études approfondies sont en cours pour une meilleure réponse.

Le Cameroun est à nouveau infecté par la polio. En fin de semaine dernière, un cas de poliovirus de type sauvage dérivé de type 2 a été confirmé à Goulfey dans l’Extrême-Nord. Selon les premières informations du Programme élargi de vaccination (Pev), il s’agit d’une jeune fille de 13 ans qui a quitté le Nigéria il n’y a pas longtemps. Difficile d’en savoir plus à ce stade.

Une équipe de Pev a quitté Yaoundé hier 26 octobre, à destination de l’Extrême-Nord pour accompagner les équipes locales dans des investigations approfondies. « Pour l’instant, il s’agit de retirer les enfants et l’entourage, de discuter avec la famille et l’enfant si l’enfant a été en contact avec d’autres personnes. C’est ce genre d’activité que l’on effectue dans de telles conditions et seulement après cela on pourra avoir de nouveaux éléments », informe une source à Pev.

Ces études approfondies ouvriront le champ à d’autres activités de riposte, notamment la vaccination, avec une campagne annoncée pour novembre 2021. « Les études en cours vont nous permettre de déterminer l’étendue de la maladie tout en nous permettant de mesurer l’ampleur de la campagne. « , explique Yaouba Djaligué, chef de l’Unité de communication et de mobilisation sociale de Pev.

Cette nouvelle contagion intervient un peu plus d’un an après que le pays ait vaincu cette maladie. Le Cameroun s’est en effet vu octroyer le statut de « terre indemne de poliovirus sauvage » le 18 juin 2020, après avoir soumis deux jours plus tôt sa documentation complète sur la situation de la poliomyélite à la Commission régionale de certification de l’éradication de la poliomyélite pour l’Afrique (Krka).

Rappelons que le pays a stoppé la circulation du virus depuis 2015 grâce à de multiples actions, dont des campagnes de vaccination, « l’activation du Polio Incident Management System (Sgi) depuis le 29 mai 2019 ; enquête approfondie sur tous les cas identifiés.

La poliomyélite est une inflammation de la matière grise déjà présente dans la moelle épinière. Il s’agit d’une maladie infectieuse à transmission fécale-orale, causée par un virus appelé poliovirus sauvage. Bien qu’asymptomatiques, 10 % des personnes atteintes se plaignent de maux de tête ou de raideurs ; douleur dans le bas du dos; maux d’estomac; ex. vomissements. « L’une des complications les plus redoutées de la polio est la mort. Cette complication touche environ 5 à 10 % des personnes atteintes.

Le muscle respiratoire du patient est à un stade avancé de la maladie, peut également devenir paralysé, provoquant des difficultés respiratoires, et peut nécessiter une assistance respiratoire artificielle à long terme. Si cela n’est pas efficace, la mort est inévitable », a expliqué dans une interview Mutations Dr. Fadil Raouph Donkou, médecin.

« Les moyens de prévention sont nombreux. Il s’agit notamment de la vaccination, de la déclaration obligatoire des cas. Il est également conseillé de ne déféquer nulle part, de se laver les mains en sortant des toilettes et avant un repas, bref de respecter. Mesures d’hygiène. Dans le cas où un enfant affecté a des selles ouvertes, cette zone doit être désinfectée avec de l’eau de Javel ; de plus, il convient d’isoler le patient », ajoute-t-il.

#Poliomyélite #cas #confirmé #dans #lextrême #nord #Cameroun

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: