Rdpc : Bataille latente malveillante entre élites

0

Avec le renouvellement récent des organes de base de cette formation politique, nous avons mesuré l’ampleur des batailles de positionnement menées par les élites du parti contre l’émergence d’un nouveau staff politique et plébiscité par la population. L’exemple le plus flagrant est la survenance d’une violence sans précédent qui a largement dépassé le cadre de ce parti, qui aux yeux des Camerounais a montré qu’il est enraciné dans la corruption contre laquelle se bat son champion, président national et chef de l’Etat, Paul Biya. . .

Nous nous attendions à ce que cette élection interne proclame les divisions profondes entre les élites et leur permette enfin de parler d’une même voix pour une plus grande influence du RDPC. Mais croire que c’était oublier le caractère à tendance égocentrique des dirigeants de ce parti qui, sans être populaires dans leurs portes socio-politiques respectives, croient néanmoins dicter leurs quatre volontés à la population qu’ils usent généralement de privilèges et autres replis ministériels chaises. . Sinon, comment comprendre que malgré les stipulations émises par le président national du RDPC en prélude auxdites élections, certaines élites ont eu le sentiment d’ignorer, sans imposer les candidats, les laissant littéralement choisir par cooptation ?

Pour preuve, malgré le fait que certains ministres et sympathisants aient subi des revers douloureux lors de la nomination des candidats du parti aux élections municipales de 2020 avec le rejet de leurs poulains, ils ont commis une rechute en torpillant les opérations de renouvellement en achetant la conscience et , pire, la corruption à ciel ouvert pour mettre des vassaux à la tête des sections du RDPC. Une situation qui n’avait malheureusement pas vocation à être entérinée par les militants de base en raison des manœuvres paralysantes des mentors de ceux des candidats, parrainés ou poussés par des élites du reste détestées dans leurs propres sphères sociologiques.

Manipulation récurrente

En effet, ces militants sont régulièrement soumis par décret à des manipulations serviles et parfois même à l’instrumentalisation des préfets et autres autorités administratives afin de commettre des maladresses et ainsi s’exposer à la vengeance du peuple, comme ce fut le cas, notamment, du sous-préfet qui habite sa maison incendiée. Devenues les victimes conciliantes de facto de militants désormais incapables de contenir beaucoup de frustration, la violence s’invite en devenant le moyen d’expiation pour une personne longtemps retenue et maintenue par les promesses trompeuses de son élite.

Et même si on leur doit l’attribution de certains projets d’aménagement, ils ne pourraient pas être les initiateurs, de plus cela, il le fait généralement au détriment d’autres villages de Nkam, comme ce projet d’électrification villageoise. une centrale solaire. Avec autant de doléances, ils ont dû faire profil bas, mais ancrés en eux-mêmes, ils ne voudraient pas manquer une seule chance de se mettre en avant, quitte à sacrifier l’indispensable symbiose dans le processus. collègues d’élite.

Cependant, la population a beaucoup d’espoir en eux, dont ils savent malheureusement qu’ils sont voués à la non-réalisation dans la science de leur égocentrisme, qui est plus proche du nombrilisme qu’autre chose. Comment comprendre autrement cet entêtement à faire de leurs villages respectifs les centres des départements dont ils sont originaires, qui comptent un grand nombre de villages, les uns plus pittoresques et attrayants les uns que les autres ? Des ambitions plus élevées Sur la base de ce qui précède, il ne fait aucun doute que les élites du RDPC auraient simplement eu des ambitions plus élevées, celles-là mêmes qui justifient leurs courses endiablées à la fois pour la chefferie traditionnelle et autres chapeaux pour tenter de renforcer leur aura. démarches sociologiques où l’on dit qu’ils veulent simplement remplacer leurs illustres prédécesseurs et autres anonymes qui font pourtant la fierté de leurs départements respectifs. Mais s’ils s’en sortent plutôt mal, ils risquent davantage de subir un effet boomerang avec la connaissance du slip qu’ils n’ont cessé de connaître depuis le changement de paradigme en cours au RDPC.

Du coup on comprend qu’ils ont voulu faire de la fête un tremplin inattendu malgré tous leurs échecs itératifs. Et bien qu’ils aient réussi à rester en marge des scandales de la République, ils savent pertinemment qu’ils doivent tenir compte des accusations de leurs frères qui attendent encore d’eux des gestes forts pour la promotion de la coexistence, ce qui a conduit à devenir leur miracle. guérir.

En fait, on ne l’aura guère vu se mouiller lors de la dernière élection présidentielle au profit du candidat naturel du parti, même s’il pourra toujours argumenter qu’il a été pris dans la spirale de la préparation des échéances que nos différentes sélections nationales ont mis sur le tapis. à l’épreuve. Pourtant, rien n’est plus urgent lorsque vient le temps pour les lieutenants du président national de cette formation politique de s’unir pour le triomphe de leur champion.

#Rdpc #Bataille #latente #malveillante #entre #élites

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: