Réforme de la loi électorale : voici toutes les propositions de la coalition des partis d’opposition

0

• La cérémonie de remise des documents a été interdite par le Sous-Préfet de Yaoundé 3

• Il a été préparé par 7 partis politiques d’opposition

• Toutes les propositions de la coalition des partis d’opposition

Malgré l’interdiction par le sous-préfet de Yaoundé 3 de la réunion qui devait avoir lieu mercredi prochain 24 novembre à Yaoundé, la capitale camerounaise, les chefs de 7 groupes d’opposition ont exhorté à soumettre la proposition d’amendement de consensus au code. électoral. La demande de réunion publique a été initiée par Mme Tomaino Hermine Patricia, épouse Ndam Njoya, agissant au nom de l’Union Démocratique du Cameroun (UDC).

Le document proposant la réforme de la loi électorale camerounaise, préparé par les 7 partis politiques d’opposition, dont la rédaction de CameroonWeb a reçu copie, contient plusieurs innovations, telles que :
– a élu le poste de vice-président pour faire fonction de président par intérim en cas de vacance du pouvoir

– Conseil électoral : mandat des membres de 5 ans renouvelable une fois ; nomination des membres des partis politiques représentés au parlement, ceux (non représentés au parlement) qui ont participé aux dernières élections législatives et municipales (3), ceux dont les candidats sont parmi les trois premiers à se présenter aux dernières élections présidentielles sortent le mieux (3) , ceux qui représentent l’administration (3) et ceux qui représentent la société civile.

– Direction Générale d’ELECAM : mandat de 6 ans, renouvelable une fois ; désignation des membres par le Conseil électoral en réponse à une nomination.

– Commissions électorales : désignation des membres de ces commissions exclusivement par ELECAM (Direction Conseil Electoral et Direction Générale) et les partis politiques.

– Majorité électorale à 18 ans.

– Vote obligatoire.

– Calendrier électoral fixé par la loi.

– Création d’un poste de Vice-Président, élu en même temps que le Président de la République, que le Vice-Président assume provisoirement en cas de vacance de la Présidence de la République.

– Mandat présidentiel de 5 ans, renouvelable une seule fois.

– Le Haut Conseil de la Magistrature (et non le Président de la République) qui garantit l’indépendance de la magistrature.

– Conseil constitutionnel : mandat non renouvelable de 9 ans ; de préciser le profil académique professionnel et moral des membres du Conseil constitutionnel.

– Élection de tous les sénateurs des régions (retrait de la nomination des membres du législatif par l’exécutif).

– Réduction des cautions aux élections législatives et municipales.

– Durée de la campagne électorale : 15 jours pour les élections législatives et municipales et 30 jours pour les élections présidentielles.

– Sanctions à l’encontre des autorités administratives, des membres du gouvernement ou assimilés, des fonctionnaires ou agents de l’Etat qui participent à la campagne électorale ou mobilisent des ressources de l’Etat pour celle-ci.

– Nomination et/ou remplacement des représentants des partis politiques dans les bureaux de vote jusqu’au jour du scrutin : compétence exclusive des partis politiques desdits représentants.

– Journée de vote travaillée pour les huissiers et les huissiers.

– Valeur légale identique de tous les procès-verbaux résultant des travaux des commissions électorales.

– Listes de présence dressées en autant d’exemplaires qu’il y a de partis politiques représentés au comité électoral local, tous les exemplaires faisant foi.

La rédaction de CameroonWeb vous propose le document complet ci-dessous

#Réforme #loi #électorale #voici #toutes #les #propositions #coalition #des #partis #dopposition

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: