Sérail : Découvre le pacte secret qui lie Ferdinand Ngoh Ngoh et Chantal Biya

0

C’est un secret de polichinelle. Aujourd’hui, grâce en partie à la Première Dame Chantal Biya, Ferdinand Ngoh Ngoh est tout-puissant à la Présidence de la République du Cameroun. Jeune Afrique présente les deux personnalités comme un duo impressionnant. C’est la suite de la série « GAME OF THRONES » CHEZ ETOUDI.

« Ferdinand Ngo Ngo. Originaire de la Haute-Sanaga (centre) comme la mère de Chantal Biya, il est l’un des hommes les plus influents du pays. Proche de Jean-Claude Ayem – l’un des conseillers les plus appréciés du chef de l’Etat, dont il a su faire un allié -, le secrétaire général de la présidence a gagné en confiance depuis sa prise de fonction en 2011. , souligne Jeune Afrique « Quand il est arrivé, il n’a fait peur à personne », analyse un député du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir). Mais il a pu réseauter et placer ses partisans dans les grandes entreprises, l’administration et le gouvernement. Aujourd’hui, il a tendance à gouverner par procuration, tant que le président le lui permet. ‘ ajoute le magazine.

« C’est un premier ministre à ce jour qui peut former un duo formidable avec la première dame », ajoute un responsable. Ferdinand Ngoh Ngoh, souvent menacé, a jusqu’ici survécu à toutes les attaques de ses adversaires. Récemment, il a de nouveau réussi à éviter une convocation au Tribunal pénal spécial, la cible d’un mandat d’arrêt délivré avec l’aval du ministre de la Justice Laurent Esso, en jouant magistralement sur sa position et sa relation avec le chef de l’Etat. Ses adversaires le répètent sur la sellette. Il lui assure que la tempête est passée, qu’il prend toujours les rendez-vous depuis l’immeuble d’un étage réservé à son administration, transmet les instructions au gouvernement et signe les documents sans trembler « sur instruction du Président ». « Il profite du fait que Biya gouverne sans convoquer les conseils des ministres, poursuit notre source. Ngoh Ngoh donne des ordres que peu de ministres osent contredire, même si beaucoup se sont parfois demandé s’ils émanaient du chef de l’Etat. « Agacés ou fascinés, plusieurs poids lourds du gouvernement n’ont pas hésité à recouper la filiation de certaines politiques avec Samuel Mvondo Ayolo ou Joseph Fouda ces dernières années. Mais très malin, qui parvient à démêler les secrets du gouvernement de Paul Biya, jamais aussi commode que lorsqu’il s’agit de brouiller les pistes et d’exploiter les rivalités de ses copains », conclut Jeune Afrique.

Rf:camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire