Tchad : des centaines de personnes arrêtées lors des manifestations contre le nouveau régime

0
29

Ils sont accusés de détruire des biens publics et privés, de perturber l’ordre public, d’agressions et de coups et blessures.
Plus de 700 personnes, pour la plupart des hommes dans la vingtaine, ont été arrêtées dans les quartiers de Chagoua, Atrone et Habena. C’était lors des violentes manifestations contre le nouveau régime, selon RFI.

Ces manifestants sont accusés de «détruire des biens publics et privés», de «troubler l’ordre public» ou «d’attaques et de coups et blessures». En retour, ils peuvent être entendus au palais de justice.

« Les habitants ont également été arrêtés aveuglément par la police », a déclaré un avocat, déclarant qu’ils seraient libérés en chemin.

Il est difficile de déterminer le nombre exact de personnes libérées ou inculpées. Parce que les audiences ne sont pas encore terminées.

Les procureurs allèguent seulement que 27 personnes ont été emmenées à la prison de Klessoum. Ils sont accusés d’avoir battu une policière à la retraite pendant les manifestations.

Une enquête judiciaire est également ouverte pour déterminer les circonstances de la mort de trois personnes abattues.

Six morts
Les rassemblements organisés pour dénoncer la transition en cours ont été dispersés par les forces de sécurité dans plusieurs quartiers de Ndjamena. Et même dans certaines villes de province. L’Etat parle d’un total de six morts, tandis que la société civile en mentionne onze avec une dizaine de blessés.

A Walia, un quartier du 9e arrondissement, les familles de trois jeunes décédés mardi ont accepté d’accueillir nos confrères de RFI. Pantois, les hommes de la famille Bahama, attendent sous un arbre.

«J’ai reçu un appel 911 disant que mon tout-petit avait été abattu. Je me suis précipité à l’hôpital et je l’ai vu mourir. Il a succombé à ses blessures. «Dit Jocelyn, son oncle.

«Les jeunes ne connaissent pas leur cœur, nous ne connaissons pas le cœur des enfants. Alors il est allé tranquillement vers ses collègues, c’est comme ça qu’il est tombé … C’était un enfant qui prenait à cœur ses études et son amitié. Il continue.

ref: lavraieinfo

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis



Lire aussi  Idriss Déby: les rebelles expliquent comment il a été tué(video)