Home Actualité Cameroun Un homme meurt oublié dans une salle de radiologie à Laquintinie
Actualité Cameroun

Un homme meurt oublié dans une salle de radiologie à Laquintinie

Un corps en décomposition retrouvé à l’hôpital Laquintinie de Douala

L’hôpital Laquintinie de Douala, l’un des plus grands établissements sanitaires du Cameroun, est au centre d’une nouvelle polémique. Le 2 avril 2023, le corps sans vie d’un homme a été découvert dans un état de décomposition avancée dans une salle de radiologie de l’hôpital.

Une mort suspecte et une enquête en cours

Selon les premiers éléments de l’enquête, la victime serait un patient qui aurait été admis à l’hôpital le 29 mars 2023 pour des examens médicaux. Il aurait été orienté vers le service de radiologie pour passer une échographie abdominale. Mais il n’aurait jamais regagné sa chambre et aurait été oublié dans la salle d’attente.

C’est un agent d’entretien qui aurait fait la macabre découverte, alerté par une forte odeur nauséabonde. Le corps du défunt était en état de putréfaction et portait des traces de blessures. Une autopsie a été ordonnée pour déterminer les causes exactes du décès.

L’affaire a suscité l’indignation et la colère des proches du défunt, qui accusent l’hôpital de négligence et de manque de professionnalisme. Ils réclament que toute la lumière soit faite sur les circonstances de ce drame et que les responsables soient sanctionnés.

Un hôpital sous le feu des critiques

Ce n’est pas la première fois que l’hôpital Laquintinie de Douala est épinglé pour des faits graves. En 2016, il avait été secoué par l’affaire Monique Koumateke, une femme enceinte décédée avec ses jumeaux faute de prise en charge. En 2017, il avait été accusé de vol de bébé par une jeune mère qui n’avait pas pu récupérer le corps de son enfant mort-né.

Ces scandales ont terni la réputation de cet hôpital public de référence, fondé en 1931 et qui accueille chaque année des milliers de patients. Face aux critiques, le directeur de l’hôpital, le Pr Noël Emmanuel Essomba, a reconnu des dysfonctionnements et des lacunes dans la gestion du personnel et des équipements. Il a annoncé des mesures pour améliorer la qualité des soins et la sécurité des patients.

Cameroon Magazine vous invite à suivre l’évolution de cette affaire et à exprimer votre opinion dans les commentaires. Que pensez-vous du fonctionnement de l’hôpital Laquintinie ? Avez-vous déjà été confronté à des problèmes similaires ? Quelles solutions proposez-vous pour améliorer le système de santé au Cameroun ?

#corpsendécomposition #hôpitalLaquintinie #Douala #Cameroun #mortsuspecte #enquête #polémique #patient #radiologie #autopsie #indignation #colère #négligence #professionnalisme #scandale #MoniqueKoumateke #voldebébé #rénovation #modernisation #équipements #qualitédesoins #sécuritédespatients #directeur #PrNoëlEmmanuelEssomba #dysfonctionnements #lacunes #gestiondupersonnel #fondationen1931 #administrationfrançaise #médecinchefJeanLaquintinie #pavillonsisolés #espaceslibres #espacesverts #FélixRolandMoumié #MarcelBebeyEyidi #NtonèNtonèFritz #référencede2èmecatégorie #grandsevènements #CANTotalEnergiesCameroun2021

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Maltraitance à Nkolfoulou : une jeune handicapée brûlée par sa tante

Une jeune fille handicapée brûlée au fer à repasser par sa tante...

La lutte pour le pouvoir au Cameroun : les manœuvres du G25

L'élection présidentielle de 2025 au Cameroun approche, la succession de Paul Biya...

30 ans de mariage et ascension discrète : le pouvoir de Chantal Biya au Cameroun

Chantal Biya : 30 ans de mariage et ascension discrète vers le...

Horreur à Nkolfoulou : une jeune fille handicapée brûlée au fer à repasser par sa tante.

À Yaoundé, au quartier Nkolfoulou, une jeune fille handicapée a été victime...

[quads id=1]