Voici la déclaration de Francis Mvemba : « Émilia et moi sommes séparés. Mais marié jusqu’à la mort »

0

Morceaux choisis du Passage de Francis Mvemba sur Life Tv ce vendredi. L’ex-mari de l’influenceuse camerounaise Coco Emilia se confie sur leur relation, leur mariage et leur commerce de diamants.

« Si c’était à refaire, j’épouserais la même personne. Dans 10 000 vies, ça aurait été elle, juste elle et juste elle. Pas parce qu’elle est meilleure que les autres ou plus belle que les autres, c’est la personne qui me correspond le mieux ! « .

« Je n’ai pas épousé Emilia par accident. C’était un choix mûrement réfléchi ! Mais les gens se sont levés pour saboter notre relation.

« Emilia et moi sommes séparés. Mais marié jusqu’à la mort. Ce dont ma femme m’accuse souvent, c’est mon absence et le fait que je m’exhibe avec d’autres femmes. Je ne l’ai jamais trompée. j’aime emilie Nous sommes deux fragments d’une même pièce. C’est dans mon ADN. Je suis le gardien de ses secrets, je mourrai avec et nous serons côte à côte.

« J’ai connu beaucoup de femmes, j’ai aimé beaucoup de femmes, mais Emilia est spéciale. La dernière fois que je l’ai appelée, je lui ai dit que t’aimer me met en colère. M’aimer te met en colère, mais c’est naturel. Chaque partie de mon être appartient à cette femme.

« Tout ce qu’elle fait sur Internet ne me surprend pas. J’ai prié pour la pluie Emilia et je dois embrasser la boue qui est son comportement.

« S’il y a une procédure de divorce au Cameroun, elle divorcera d’elle-même. Et même si elle réussit, je reviendrai l’épouser.
Être diamantaire au Congo est monnaie courante, mais au Cameroun cela la choque. Qu’ils aillent demander au ministère des Transports où j’ai stocké plus de 400 000 € de matériel. »

« J’ai financé mon mariage à 100% avec Emilia. J’ai dépensé plus de 100 000 euros (+ 66 millions de FCFA). Le Cameroun n’est pas un pays qui me porte bonheur.

Je suis un faiseur d’affaires »

Rf:camerounactuel

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire