. . Actualités du monde – FR – Football. Sochaux avait les pieds dans le tapis

0
7

. .

Sochaux reste et montre l’art d’accumuler les désillusions. Sa bonne première mi-temps, avec un but de Lasme (18. ) a été récompensé n’était rien de plus qu’une tromperie. Châteauroux est revenu du Diable Vauvert pour signer une incroyable remountada dans le temps additionnel. Cette défaite fera mal. Très mauvais.

L’expression est souvent surutilisée. Mais on avait vraiment l’impression de voir le FC Sochaux à un carrefour quand il s’agissait de regarder la pelouse immaculée de la Berrichonne Châteauroux. D’une part, nous avons vu l’abîme, le danger de glisser plus loin sur la pente vertigineuse du doute si nous étions encore plus désillusionnés. A l’inverse, un succès à Castelroussine a clairement ouvert la voie à la reprise.

Qu’est-ce que les hommes d’Omar Daf ont choisi? Dès le départ, pour une fois, leurs intentions ont été mises en pratique, cette première mi-temps étant parfaitement maîtrisée. À mi-chemin, toutes les lumières principales étaient vertes. Le 0: 1 sur le panneau lumineux était logique ou, compte tenu des efforts consentis, même légèrement sous-payé.

Sochaux a obtenu le 19e. Place au championnat en s’appuyant sur un Bryan Lasme supersonique. Cette fois, nous avons investi dans une attaque de pointe contre Niort et au lieu de « Soumaré » nous avons trouvé la « carcasse rapide » sur la droite. Et elle a tout fait sauter. Lasme aurait dans le 9. Minute a presque pris les devants.

Malheureusement, la passation intelligente de Bédia, qui s’était glissée au cœur de la surface, n’a pas été utilisée de manière optimale. Le même duo s’est rencontré le janvier.. reconnecté. Parce que là tu fais sauter la serrure avec classe. Et . . . l’efficacité requise. Le flanc de Bedia provenait d’une percée dans le flanc gauche et de l’intenable Lasme, qui a été « basculé » avec une excellente volée plate. .

Le ballon 0-2 est venu rapidement. Mais ici, l’homme du tir sur la croix n’a pas déçu Fabri. Il n’y avait qu’une seule étincelle à signaler pour Châteauroux. Un coup franc de Grange, que le vigilant Maxence Prévot a poussé hors de la lucarne (20. ).

Après le débriefing positif de la pause, Sochaux a réduit ses investissements et s’est concentré. Et Châteauroux en a profité. Pour inverser la tendance très clairement et faire trois tentatives claires avec Grange (50. ), Tormin (52. ) et Nouri (62. ) proche. . Avertissements gratuits, pris à la lettre par Gaëtan Weissbeck. Le capitaine de Sochaux a sorti une monstrueuse barre de sa loge. À la fin de l’effort un flanc parfait que Cris Bedia n’a pas pu mettre en œuvre! C’était le break fini (63. ).

Nous sommes souvent punis lorsque nous manquons de si belles opportunités. La plupart du temps en retraite, Sochaux pensait pouvoir se débarrasser de cette constante en repoussant dans une petite mesure toute attaque.. . Mission accomplie à la fin de la période réglementaire. Mais cette « punition » est venue.

Avec un égaliseur de Gilles, Sunu a battu en 91. à. Une grève dans le coin supérieur! L’acte qui a complètement liquéfié le bâtiment jaune et bleu. Récompensé par son énergique deuxième acte, Châteauroux a poussé jusqu’au bout et a offert la victoire grâce au vol improbable d’Alexis Goncalves (92e). . Une fin heureuse pour les rebelles des baies. Un vrai désastre pour les Sochaliens, qui ont finalement refusé de prendre le bon chemin qu’ils avaient pu ouvrir. Et c’est déchirant.

FC Sochaux-Montbéliard, Ligue 2, Omar Daf

Actualités du monde – FR – Football. Sochaux avait les pieds dans le tapis
. Titre associé :
EbeneMagazine – FR – Foot / Ligue 2: Sochaux en fin de vague
Foot / Ligue 2: Sochaux en bas de la vague Welle
> Sochaux s& # 39 reprend les pieds dans le tapis. a>

Ref: https://www.estrepublicain.fr

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

[comment-form]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]