Home Actualité internationale Afrique Algérie / Maroc : foot et politique font mauvais ménage!
Afrique

Algérie / Maroc : foot et politique font mauvais ménage!

L’arrivée des joueurs de la RS Berkane a l’aéroport d’Alger, où ils viennent disputer la demi-finale aller de la Coupe de la confédération africaine de football (CAF) contre l’USM Alger a donné lieu à d’intenses polémiques. Tempête dans un verre d’eau ou provocation sportive déjouée à temps par la douane algérienne? 

Alors que l’USM Alger doit recevoir la RS Berkane dimanche au stade du 5-juillet-1962 en demi-finale aller de Coupe de la CAF, la polémique a fait rage sur X autour des conditions dans lesquelles les joueurs marocains auraient été accueillis, puis retenus à l’aéroport. La raison ? La présence sur ses maillots d’une carte du Maroc, incluant le Sahara Occidental, alors que ce territoire est considéré comme un Etat indépendant par l’ONU.

La vigilance des douaniers algérien ne pouvait pas laisser passer des maillots qui, une fois sur le stade, auraient constitué une proclamation politique, ce qu’exclut le règlement de la FIFA comme celui de la CAF. Le football n’est pas le lieu d’affrontements idéologiques, et ne doit pas être instrumentalisé pour revendiquer une souveraineté territoriale que l’Organisation des Nations Unies n’a jamais reconnue.

L’Algérie est depuis toujours très sensible à la cause de la République Arabe Sahraouie, depuis l’annexion unilatérale de ce territoire par le Maroc d’Hassan II, lors de la fameuse « marche verte », après la décolonisation de la Mauritanie. S’agissant d’un territoire frontalier que l’Algérie considère comme « colonisé » par le Maroc, le fait que les tenues des footballeurs de la RS Berkane portent, en lieu et place du drapeau marocain, une carte incluant ce territoire ne pouvait passer inaperçu et constituait une provocation délibérée.

Les négociations se sont alors engagées pour que la carte provocatrice soit retirée des maillots et remplacée par le drapeau marocain. Ce sont ces négociations qui ont entrainé le retard des bagages des sportifs à l’aéroport, alors même qu’is avaient été fraternellement accueillis, comme le veulent la tradition et les règles de l’hospitalité chères aux Algériens.

Il n’est jamais bon de mêler sport et politique : la mésaventure de la RS Berkane en a une fois encore apporté la preuve! Et les joueurs marocains ont payé de quelques heures d’attente la tentative, ratée, de leurs dirigeants, de faire du stade du 5 juillet 1962, le cadre d’une provocation diplomatique et politique pour le moins inopportune!

#Algérie #Maroc #foot #politique #font #mauvais #ménage

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

L’avenir compromis de Saad Lamjarred sur les scènes du Maroc

Le chanteur marocain Saad Lamjarred Saad Lamjarred est de plus en plus...

L’Algérie au centre des accords énergétiques entre l’Europe et l’Afrique

hydrogène vert Dans un contexte où les enjeux énergétiques revêtent une importance...

L’Association Marocaine de la Musique Andalouse célèbre la richesse du patrimoine musical traditionnel 

Festival de musique AMMA L’Association Marocaine de la Musique Andalouse (AMMA) organise...

Nouvelles manifestations des agriculteurs français contre les tomates marocaines

Tomates Une soixantaine d’agriculteurs français ont bloqué le péage sud de l’autoroute...

[quads id=1]