Angola: Elections législatives le 24 août, opposition unie à João Lourenço

0

La présidence angolaise a annoncé la date des élections générales nationales du vendredi 3 juin : le 24 août 2022, les Angolais voteront aux élections législatives, après quoi les députés éliront le numéro un de la liste majoritaire pour la présidence, dans un élection présidentielle indirecte. Le Mouvement populaire pour la libération de l’Angola (MPLA), au pouvoir depuis l’indépendance et dirigé par le président sortant João Lourenço, s’opposera à nouveau à l’Union nationale pour l’indépendance totale de l’Angola (Unita), dirigée par Adalberto Costa Junior, que l’opposition réunis.

le Président de la République déclare des élections générales pour l’élection du Président de la République et des membres de l’Assemblée nationale et fixe la date au 24 août 2022 », a indiqué la présidence de la république dans un communiqué publié le 3 juin† Il fixe ainsi la date des élections générales, 12 après la mise en place des élections indirectes du Président de la République par les délégués.

Adalberto Costa Junior en est persuadé : il l’assure qu’il saura faire sortir l’Unita de l’opposition dans laquelle l’ex-guérillero est depuis retenu. la fin de la guerre civileil y a tout juste 20 ans.

Choisi à la tête du mouvement en 2019, il a réussi à faire ce que son prédécesseur Isaias Samakuva n’a pas réussi à faire lors de la dernière élection : former la coalition du Front patriotique uni, après des accords avec deux autres partis d’opposition, notamment celui d’Abel Chivukuvuku. Il est arrivé troisième lors des dernières élections législatives.

Adalberto Costa Junior espère capter la voix des jeunes, qui n’hésitent plus à dénoncer la pauvreté, le chômage et la corruption. Cependant, il s’inquiète du déroulement du vote : Le cabinet a déjà montré qu’il n’avait pas la volonté d’organiser un acte transparent « , a-t-il déclaré en milieu de semaine.

Il a également attaqué son rival: Les espoirs éveillés n’ont pas duré longtemps, et aujourd’hui le régime s’est durci… Rien n’a changé en matière de corruption entre José Eduardo dos Santos et João Lourenço.

João Lourenço réussi en 2017 à Jose Eduardo dos SantosLe dirigeant absolu du pays pendant 38 ans, accusé d’avoir largement détourné les ressources nationales en favorisant sa famille et ses proches.

Le président sortant, quant à lui, fait valoir ses acquis dans le domaine économique et son ouverture d’esprit qui lui permet de charmer les investisseurs et les organismes financiers internationaux.

#Angola #Elections #législatives #août #opposition #unie #João #Lourenço

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire