Home Actualité internationale Afrique Curiosité et scandale autour du « Blind Dating » au Maroc
Afrique

Curiosité et scandale autour du « Blind Dating » au Maroc

Blind Dating au Maroc

Au Maroc, le concept de « blind dating »,  des rendez-vous arrangés entre personnes qui ne se connaissent pas, suscite un intérêt croissant. Mais il fait également controverse. Importé des pratiques occidentales de rencontre, ce phénomène reste relativement nouveau et peu répandu dans le pays. La polémique a commencé autour de l’émission Kawaliss diffusée sur YouTube.

Récemment, une émission diffusée sur la chaîne YouTube Kawaliss a déclenché une vague de réactions. Intitulée « blind dating outfit », l’émission met en scène une jeune femme interrogeant cinq prétendants cachés derrière une bâche. Cette méthode de sélection basée sur des critères tels que le style vestimentaire et les visions personnelles a rapidement attiré l’attention, cumulant plus de 1,5 million de vues en trois jours.

YouTube video

La tenue de la jeune femme et ses commentaires, jugés provocateurs, ont particulièrement cristallisé les critiques. Elle a même suscité des réactions négatives pour avoir laissé son chien choisir entre les candidats, un geste perçu comme dégradant.

Réactions et implications culturelles

L’émission a été vivement critiquée pour ne pas représenter les valeurs marocaines. Notamment la sacralité de l’homme et sa supériorité supposée sur la femme. Mais aussi des accusations de superficialité et d’atteinte à la décence publique, en raison notamment de la tenue très courte de la jeune fille. Mais finalement, cette émission et ses réactions  reflètent assez fidèlement le conflit entre les tendances modernes, l’approche liée à la religion et les traditions profondément ancrées dans la société marocaine. Dans le Royaume, les mariages forcés sont malheureusement encore une tradition courante.

Sur les réseaux sociaux, l’émission a également été instrumentalisée politiquement, certains l’associant à un débat plus large sur la révision des lois familiales (Moudawana) et le mouvement féministe, souvent perçu de manière controversée dans le contexte conservateur du pays.

Face à l’ampleur des réactions, la Brigade Nationale de la Police Judiciaire a ouvert une enquête pour examiner les possibles violations des bonnes mœurs et l’incitation à l’immoralité publique.

Le « blind dating » au Maroc, bien qu’encore à ses balbutiements, semble être un miroir des tensions entre modernité et tradition. Ce phénomène pourrait être rapidement interdit par les autorités. Sauf s’il a la capacité à se conformer aux valeurs culturelles et religieuses du pays.

#Curiosité #scandale #autour #Blind #Dating #Maroc

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

La quête de vérité de Jane Benzaquen : demi soeur cachée de Mohammed VI ?

Hassan II et Jane Benzaquen dans un montage photographique fourni par la...

Le Maroc célèbre les échecs avec style

Jeu d’échec Du 17 au 19 mai 2024, le Maroc a l’honneur...

L’avenir compromis de Saad Lamjarred sur les scènes du Maroc

Le chanteur marocain Saad Lamjarred Saad Lamjarred est de plus en plus...

L’Association Marocaine de la Musique Andalouse célèbre la richesse du patrimoine musical traditionnel 

Festival de musique AMMA L’Association Marocaine de la Musique Andalouse (AMMA) organise...

[quads id=1]