Home Actualité internationale Afrique Drame sur la rivière Kwa : Plus de 80 disparus après le naufrage d’un bateau près de Kinshasa
Afrique

Drame sur la rivière Kwa : Plus de 80 disparus après le naufrage d’un bateau près de Kinshasa

Dans la nuit du lundi au mardi 11 juin 2024, un accident s’est produit sur la rivière Kwa, près de Kinshasa, en République démocratique du Congo. Un bateau a chaviré avec 271 passagers à bord. Au moment de la rédaction de l’article, plus de 80 personnes sont portées disparues.

Ce naufrage rappelle tristement la précarité des conditions de transport fluvial dans cette région d’Afrique centrale où la surcharge et les défaillances mécaniques sont fréquentes.

Un bilan tragique

Au total, quatre-vingt-six (86) passagers ont disparu et cent-quatre-vingt (185) ont réussi à regagner la rive sains et saufs. Selon les autorités locales et des témoins, le bateau, une baleinière nommée La Sainteté, naviguait de nuit lorsqu’il a rencontré une panne de moteur aux alentours de 23 heures, près du village Lediba. Cette défaillance a provoqué la collision de l’embarcation avec la berge de la rivière, et causé ainsi sa rupture puis son chavirement​. 

Dans causes récurrentes

Ren Maker, commissaire fluvial de Mushie, indique que la navigation nocturne est l’une des principales causes de ce type d’accidents. Naviguer de nuit sur des voies fluviales mal éclairées et mal entretenues augmente considérablement les risques d’accidents. De plus, les pannes mécaniques, telles que celle qui a affecté La Sainteté, sont courantes en raison du manque d’entretien adéquat des bateaux.

Le bateau, fabriqué localement, transportait non seulement des personnes, mais aussi des marchandises, ce qui a probablement contribué à sa surcharge. Les passagers provenaient principalement de Bandundu, de Mushie et d’autres localités environnantes. 

Lire aussi : Naufrage meurtrier en RD Congo : au moins 52 morts

Sur ce même fleuve, le Congo, un des plus profonds de la planète, un drame similaire s’était produit en octobre 2023 avec 28 morts du bilan officiel élevé plus tard à 50 morts par une étude de l’ONG Génération consciente. L’administrateur du territoire de Bolomba et le député provincial de ce même territoire avaient évoqué la possibilité de la surcharge et de la violation des mesures de navigation en tant que facteurs potentiels.

Appel à la vigilance et à la sécurité

Les autorités congolaises mettent régulièrement en garde contre les dangers de la surcharge des bateaux, mais ces avertissements sont souvent ignorés en raison de la demande élevée de transport et du manque d’alternatives sécurisées. La plupart des passagers n’ont pas les moyens de s’offrir des transports plus sûrs sur les quelques routes disponibles. Ils se voient obligés de faire recours à des embarcations désuètes, surchargés et souvent mal entretenus.

#Drame #sur #rivière #Kwa #disparus #après #naufrage #dun #bateau #près #Kinshasa

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Congo-Brazzaville : La grève de l’université de Brazzaville enfin levée après 40 jours de conflit

Drapeau du Congo L’université Marien Ngouabi de Brazzaville reprend ses activités après...

Julien Boukambou, père de la révolution congolaise

Julien Boukambou Julien Boukambou, né le 17 avril 1917 à Madianga (Kinkembo),...

Sassou-Nguesso salue la Russie pour son « courage et résilience »

Denis Sassou N’Guesso Le président congolais Denis Sassou-Nguesso est en visite d’État...

[quads id=1]