Guinée-Bissau : dissolution du Parlement suite à la « tentative de coup d’État »

0

Le président bissau-guinéen dissout le Parlement après une tentative de coup d’État

Le président de la Guinée-Bissau, Umaro Sissoco Embalo, a pris la décision de dissoudre le Parlement dominé par l’opposition suite à une tentative de coup d’État. Cette décision survient après des affrontements armés entre la Garde nationale et la Garde présidentielle, qui ont plongé le pays dans une nouvelle crise politique. Le président Embalo a déclaré que le fonctionnement normal des institutions de la République était devenu impossible en raison de la complicité entre la Garde nationale et certains intérêts politiques au sein de l’appareil d’État.

Une instabilité politique chronique en Guinée-Bissau

La Guinée-Bissau est confrontée à une instabilité politique chronique depuis son indépendance du Portugal en 1974. Le pays a connu de nombreux coups d’État, le dernier en février 2022. Les récents affrontements entre la Garde nationale et la Garde présidentielle sont une nouvelle illustration des fractures politiques profondes qui traversent l’État, tant au niveau de la présidence que du gouvernement. La dissolution du Parlement par le président Embalo témoigne de cette crise politique grave.

Les conséquences de la tentative de coup d’État

La tentative de coup d’État en Guinée-Bissau a entraîné des affrontements armés qui ont fait au moins deux morts. Ces événements mettent en évidence les tensions entre la présidence et le gouvernement, ainsi qu’au sein des forces de sécurité. Le président Embalo accuse le gouvernement d’avoir fait preuve de passivité face à ces événements et affirme que la Garde nationale cherchait à entraver les investigations du parquet en libérant les deux membres du gouvernement placés en garde à vue. Cette crise politique soulève des questions sur l’application rigoureuse de la loi et le rôle de contrôle du Parlement.

Mots clés : Guinée-Bissau, Parlement, dissolution, tentative de coup d’État, instabilité politique, affrontements, Garde nationale, Garde présidentielle, président Embalo, gouvernement, crise politique.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire