Home Actualité internationale Afrique Le trafic de drogue géré par des Marocains en Espagne et aux Pays-Bas : Un phénomène en croissance
Afrique

Le trafic de drogue géré par des Marocains en Espagne et aux Pays-Bas : Un phénomène en croissance

De la drogue

Le trafic de drogue est un fléau mondial qui touche de nombreux pays. En Europe, l’Espagne et les Pays-Bas sont particulièrement concernés par ce problème. Au cœur de cette problématique se trouve une organisation complexe souvent gérée par des réseaux marocains. Cet article explore la nature, l’ampleur et les impacts de ces activités criminelles dans ces deux pays européens.

Les réseaux de trafiquants marocains ont trouvé un terreau fertile en Espagne et aux Pays-Bas, principalement en raison de la géographie et de l’histoire de ces pays. L’Espagne, avec ses côtes proches du Maroc, sert de porte d’entrée idéale pour le haschisch marocain vers l’Europe. Les Pays-Bas, avec leurs infrastructures portuaires et aéroportuaires de classe mondiale, sont devenus un hub de distribution majeur pour les drogues, y compris le cannabis, la cocaïne et les drogues de synthèse.

Les trafiquants marocains utilisent une variété de méthodes sophistiquées pour transporter la drogue. En Espagne, les cargaisons de haschisch acheminées par bateau à travers le détroit de Gibraltar, sont souvent dissimulées parmi des marchandises. Les côtes espagnoles, particulièrement la Costa del Sol et l’Andalousie, sont des points de réception fréquents. Une fois la drogue en Espagne, elle est redistribuée à travers l’Europe.

Aux Pays-Bas, la situation est tout aussi préoccupante. Les trafiquants marocains ont su tirer parti de la logistique avancée du pays. Les drogues arrivent souvent par conteneurs dans les ports de Rotterdam et d’Anvers, ou par avions dans les aéroports internationaux comme Schiphol. Les trafiquants utilisent des techniques variées pour dissimuler les stupéfiants, allant des caches sophistiquées dans les véhicules aux conteneurs camouflés parmi des produits légitimes.

Impact sur la société

Le trafic de drogue a des impacts dévastateurs sur les sociétés espagnole et néerlandaise. En Espagne, la violence liée au trafic de drogue a augmenté, avec des règlements de compte entre trafiquants devenant de plus en plus courants. Les autorités espagnoles luttent constamment pour démanteler ces réseaux, mais la proximité du Maroc rend cette tâche particulièrement ardue.

Aux Pays-Bas, la situation est tout aussi préoccupante. Le pays fait face à une montée de la violence liée aux gangs, avec des assassinats et des enlèvements liés aux rivalités entre trafiquants. Les autorités néerlandaises ont intensifié leurs efforts pour contrôler la situation, mais les infrastructures de transport développées et l’importance du port de Rotterdam compliquent la tâche.

L’importance de la diaspora marocaine

La diaspora marocaine joue un rôle significatif dans ce contexte. En Espagne et aux Pays-Bas, les communautés marocaines, bien établies, constituent une part importante de la population immigrée. Cela peut parfois faciliter l’organisation et le maintien de réseaux de trafic.

Les critiques de l’Espagne à l’encontre du Maroc soulignent un manque de coopération dans la lutte contre le trafic de drogue. Selon Nieves Marina, présidente de la 7e section du tribunal de Cadix, la coopération avec le Maroc est quasi inexistante, entravant les efforts espagnols pour traquer les trafiquants. Ce manque de collaboration est perçu comme aggravant la situation.

En réponse à cette crise, les gouvernements espagnol et néerlandais ont mis en place diverses stratégies. En Espagne, des patrouilles maritimes renforcées et des opérations de surveillance aérienne tentent de contrôler l’arrivée des cargaisons. Des collaborations internationales, notamment avec les autorités marocaines, sont également en place pour tenter de démanteler les réseaux à leur source.

Aux Pays-Bas, les efforts se concentrent sur le renforcement des contrôles dans les ports et les aéroports. Par ailleurs, au niveau européen, une action spécifique dans la lutte contre le blanchiment d’argent lié au trafic de drogue se poursuit. Enfin, des unités spécialisées dans la lutte contre le crime organisé travaillent en étroite collaboration avec les services de renseignement internationaux pour démanteler les réseaux de la Mocro Mafia.

#trafic #drogue #géré #par #des #Marocains #Espagne #aux #PaysBas #phénomène #croissance

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Stellantis consolide sa position au Maroc et rachète Sopriam

Logo Peugeot Le géant automobile Stellantis a annoncé ce 22 juillet 2024...

Maroc : l’inflation continue de grimper, mais à un rythme modéré

Inflation L’inflation au Maroc a connu une légère hausse en juin 2024,...

QLAB 6/9 : Une comédie dramatique sur les disparités sociales sort dans les salles marocaines

QLAB 6/9 Le nouveau film du réalisateur marocain Mohamed Ali Laaouini, « QLAB...

[quads id=1]