Macron appelle à un « partenariat renouvelé » et entame une réconciliation avec Alger

0

Emmanuel Macron entame le dernier jour de sa visite en Algérie à Oran, une étape qui doit lui permettre de rencontrer la jeunesse algérienne et de donner une dimension culturelle à son parcours, notamment en assistant à une démonstration de break dance. Mais avant de rentrer en France, Emmanuel Macron reviendra à Alger pour signer une déclaration avec le président Tebboune et confirmer le nouveau partenariat avec l’Algérie dans lequel il semble confiant.

Avec notre envoyé spécial, Valérie Gaz

Avant même la fin de sa visite, Emmanuel Macron a voulu montrer que la réconciliation était en marche avec l’Algérie.  » C’est une histoire d’amour qui a sa part de tragédie. Il faut savoir se mettre en colère pour se réconcilier. »

A entendre Emmanuel Macron : le temps de la brouille est révolu, il est temps d’ouvrir une nouvelle page sur les relations entre la France et l’Algérie, comme celle qu’Emmanuel Macron et son homologue Abdelmajid Tebboune ont instaurée lors de cette visite.

« Je dirais que c’est une relation de respect et d’amitié. Nous savons tous les deux que nous devons travailler pour nos pays, dissiper les malentendus et passer beaucoup de temps à nous comprendre. Et nous l’avons fait au milieu de la nuit. »

Lire aussi : En Algérie, Emmanuel Macron annonce une commission d’historiens des deux pays en mémoire

Un membre de la délégation affirme que les deux présidents ont bel et bien négocié jusqu’en fin de soirée après le dîner officiel organisé jeudi soir. Des heures et des heures d’échanges en tête-à-tête pour définir les cadres d’un accord de collaboration. Pour la communauté française d’Alger, Emmanuel Macron a exprimé sa satisfaction. «  Je reviendrai à Alger dans quelques instants pour saluer le président Tebboune et ses ministres et signer une déclaration commune. »

Selon l’Elysée, ce sera un «  partenariat renouvelé, concret et ambitieux ». La dernière déclaration commune avec l’Algérie a été signée en 2012 par François Hollande. Ce nouveau texte doit permettre d’établir un calendrier et des accords en espérant qu’il ne s’arrêtera pas aux déclarations d’intention.

Lire aussi : En Algérie, Emmanuel Macron appelle à regarder le passé ‘avec courage’

Cette visite de trois jours vise à : redécouvert » les liens entre les deux pays. Soixante ans après les indépendances, le dossier commémoratif suscite toujours des tensions entre les deux pays. Vendredi matin, après une visite au cimetière européen Saint-Eugène, le plus important d’Alger au temps de la colonisation, Emmanuel Macron s’était surtout occupé de ce sujet délicat. Scellant jeudi la réconciliation bilatérale, le président français a annoncé la création d’une commission mixte d’historiens. Pour autant, nul doute que la France présente ses excuses, combien attendues en Algérie, a réitéré Emmanuel Macron.

Il n’est pas oublié au sens passif du terme. Les Algériens ne l’ont pas du tout oublié. Je pense qu’en France, il est difficile d’imaginer à quel point cette histoire est importante pour le peuple algérien. (…) C’est quelque chose qui est encore très vivant chez le peuple algérien.

{« mediaId »: »WBMZ202653-RFI-FR-20220827″, »sources »:[{« name »: »WBMZ202653-RFI-FR-20220827″, »url »: »https:\/\/aod-rfi.akamaized.net\/rfi\/francais\/audio\/modules\/actu\/202208\/ALGERIE_FRANCE_Q_R_RDV_de_la_redaction_Ouverture_des_archives_des_8_26_2022-16.mp3″}], »broadcastType »: »replay », »emission »:{« title »: » »}, »diffusion »:{« title »: »Fabrice Riceputi, historien et chercheur associ\u00e9 \u00e0 l’Institut du temps pr\u00e9sent », »image »: » »}}

Fabrice Riceputi, historien et chercheur associé à l’Institut du temps présent

#Macron #appelle #partenariat #renouvelé #entame #une #réconciliation #avec #Alger

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire