Ouganda : Au moins 17 personnes décédées de l’anthrax en novembre

0

Au moins 17 personnes décèdent de la fièvre charbonneuse en Ouganda

Au moins 17 personnes ont perdu la vie en novembre dans le district de Kyotera, situé dans le sud de l’Ouganda, à cause de la fièvre charbonneuse, également connue sous le nom d’anthrax. Le responsable de la santé du district, le docteur Edward Muwanga, a déclaré que ces décès étaient liés à la consommation de viande provenant d’une ferme où les animaux étaient infectés par la maladie. La fièvre charbonneuse est causée par la bactérie Bacillus anthracis, qui peut être mortelle pour l’homme dans ses formes les plus rares.

Une situation sous contrôle grâce à l’intervention des autorités sanitaires

Le docteur Muwanga a assuré que la situation était sous contrôle grâce à la collaboration entre les équipes du ministère de la Santé à Kampala et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) présentes sur le terrain. La fièvre charbonneuse est une maladie transmissible à l’homme, principalement par le contact avec des animaux infectés ou leurs produits dérivés. Les spores de la bactérie peuvent survivre pendant de nombreuses années dans le sol, ce qui rend la maladie persistante dans certaines régions.

La prévention et la sensibilisation, des mesures essentielles

Pour prévenir la propagation de la fièvre charbonneuse, il est essentiel de sensibiliser la population sur les risques liés à la consommation de viande provenant d’animaux infectés. Les autorités sanitaires doivent également mettre en place des mesures de contrôle strictes dans les zones touchées, telles que la désinfection des lieux d’élevage et l’abattage des animaux malades. La collaboration entre les différents acteurs, y compris les organisations internationales, est cruciale pour contenir la maladie et éviter de nouvelles pertes humaines.

Mots clés : Ouganda, fièvre charbonneuse, anthrax, décès, prévention, sensibilisation, autorités sanitaires, bactérie, spores, animaux infectés.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire