Élection présidentielle au Sénégal : Karim Wade, un pas de plus vers sa candidature

0

Karim Wade dépose la caution pour se présenter à la présidentielle de 2024

L’opposant sénégalais Karim Wade a franchi une étape importante dans sa candidature à la présidentielle de 2024 en déposant la caution requise malgré les incertitudes qui persistent. Agé de 55 ans, Karim Wade est le fils de l’ancien président Abdoulaye Wade et a occupé le poste de ministre pendant le mandat de son père. Le Parti démocratique du Sénégal (PDS) a désigné Karim Wade comme son candidat pour l’élection présidentielle du 25 février, une désignation qu’il a acceptée depuis longtemps. Cependant, des questions subsistent quant aux implications légales de sa condamnation passée pour enrichissement illicite, ainsi que sur sa capacité à rentrer au pays et à obtenir le quitus fiscal nécessaire pour sa candidature.

Les obstacles juridiques et politiques à surmonter

Karim Wade a été condamné en 2015 à six ans de prison ferme pour enrichissement illicite. Bien qu’il ait été gracié en 2016 par le président Macky Sall, il a été empêché de se présenter à l’élection présidentielle de 2019. Cependant, en août dernier, l’Assemblée nationale a adopté une loi rendant Karim Wade et une autre figure de l’opposition, Khalifa Sall, éligibles à la présidentielle. Cette décision a été prise dans le cadre d’un dialogue politique initié par le président Sall, bien que certains partis de l’opposition aient boycotté ce processus. Khalifa Sall, qui n’a aucun lien de parenté avec le président, a également été condamné à une peine de prison pour des accusations de faux en écriture et d’escroquerie, mais a bénéficié d’une grâce présidentielle en 2019.

Plus de 200 candidatures déclarées

La présidentielle sénégalaise de 2024 s’annonce déjà comme une élection très disputée, avec plus de 200 candidatures déclarées à ce jour. Karim Wade, malgré les obstacles juridiques et politiques auxquels il est confronté, a franchi une étape importante en déposant la caution requise pour sa candidature. Il reste maintenant à voir si sa candidature sera validée et s’il pourra effectivement se présenter à l’élection présidentielle. Les prochains mois seront décisifs pour Karim Wade et pour l’ensemble du pays, qui attend avec impatience cette élection cruciale pour son avenir politique.

Mots clés : Présidentielle, Sénégal, Karim Wade, candidature, opposition, éligibilité, condamnation, dialogue politique, élection, candidat, scrutin.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire