Des candidats déposent une plainte contre la CENI lors de l’élection présidentielle en RDC.

0

Présidentielle en RDC : Des candidats logent une plainte contre la CENI

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) de la République Démocratique du Congo est sous le feu des critiques à quelques semaines de l’élection présidentielle. Plusieurs candidats, dont Denis Mukwege, Martin Fayulu et Théodore Ngoy, ont annoncé qu’ils allaient saisir la CENI pour dénoncer son incapacité à assurer la régularité du processus électoral. Lors d’une conférence de presse à Kinshasa, ils ont pointé du doigt les cartes d’électeurs illisibles et l’absence de forces de police pour garantir leur sécurité pendant la campagne.

Des cartes d’électeurs illisibles

L’un des principaux problèmes soulevés par les candidats concerne les cartes d’électeurs. Selon Théodore Ngoy, candidat à l’élection présidentielle, 80% des cartes sont illisibles car elles ont été imprimées sur du papier thermique. Les électeurs se retrouvent donc avec des cartes dont l’impression s’efface, rendant impossible leur utilisation lors du vote. Cette situation remet en question la transparence et l’intégrité du processus électoral.

Manque de sécurité pour les candidats

Les candidats à la présidentielle ont également exprimé leur mécontentement envers Denis Kadima, le Président de la Commission électorale, en l’accusant de ne pas avoir fourni de forces de police pour garantir leur sécurité pendant la période de campagne. Contrairement au président en exercice, Félix Tshisekedi, qui bénéficie de la protection de la garde républicaine, les autres candidats se sentent exposés et vulnérables. Cette situation crée un déséquilibre dans la compétition électorale.

En somme, la CENI est confrontée à une plainte déposée par plusieurs candidats à l’élection présidentielle en RDC. Ces derniers dénoncent les cartes d’électeurs illisibles et le manque de sécurité pendant la campagne électorale. Ces problèmes remettent en question la crédibilité du processus électoral et soulèvent des inquiétudes quant à la transparence et à l’équité de l’élection présidentielle en RDC.

Mots clés : Présidentielle, RDC, candidats, plainte, CENI, cartes d’électeurs, sécurité, élection, transparence, équité.

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire