Un partisan de Katumbi tué lors de violences lors de l’élection présidentielle en RDC

0

Un membre du parti de l’opposant Moïse Katumbi tué dans des affrontements en RDC

Un membre du parti de l’opposant et candidat à la présidentielle Moïse Katumbi a été tué mardi dans l’est de la République démocratique du Congo lors d’affrontements avec des partisans du parti au pouvoir. Dido Kasingi, avocat et père de six enfants, a été tué dans l’attaque du cortège de Moïse Katumbi qui est arrivé à Kindu, chef-lieu de la province du Maniema, pour sa campagne. Le porte-parole d’Ensemble pour la République a accusé le gouverneur de Maniema d’être l’instigateur de ce drame et a exigé sa suspension immédiate et sa mise à la disposition de la justice.

Des affrontements entre partisans de Katumbi et de l’UDPS

Les affrontements ont opposé les membres d’Ensemble pour la République, le parti de Moïse Katumbi, et les membres de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), parti au pouvoir. Selon des témoins, les assaillants ont lapidé le cortège de Katumbi depuis l’enceinte de la résidence du gouverneur de Maniema. Le gouverneur a déclaré que Dido Kasingi n’a pas été tué par les manifestants, mais a été fauché par un véhicule du cortège de Katumbi passé pendant l’altercation. Le maire de la ville de Kindu a également confirmé que ce drame est survenu suite à des affrontements et des jets de pierres entre les partisans de Katumbi et ceux de l’UDPS du président Félix Tshisekedi.

La situation en RDC à l’approche de l’élection présidentielle

La République démocratique du Congo est actuellement en pleine campagne électorale en vue de l’élection présidentielle prévue le 20 décembre. Les tensions entre les différents partis politiques sont palpables, comme en témoignent les affrontements meurtriers qui ont eu lieu à Kindu. La province de l’Ituri, où Félix Tshisekedi s’est rendu, est également touchée par des violences depuis 2017, avec des millions de personnes déplacées à cause des massacres perpétrés par des groupes armés. Les électeurs attendent des candidats des réponses concrètes concernant la sécurité et l’état des infrastructures du pays.

Mots clés: Présidentielle, RDC, partisan, Katumbi, tué, affrontements, UDPS, Félix Tshisekedi, élection, sécurité, infrastructures.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire