RDC: Affrontements entre le M23 et les FARDC avant la reprise des négociations

0

La situation était tendue dans le territoire de Rutshuru, province du Nord-Kivu, jeudi 19 mai. Les combats entre les combattants du M23 et les FARDC ont repris. Le bilan n’est pas encore connu. Cette nouvelle confrontation entre les deux camps intervient trois semaines après la fin de la première phase de négociations entamée à Nairobi, au Kenya, conduite par la présidence kenyane.

Avec notre correspondant à Kinshasa,Patient Ligodique

Selon le porte-parole de l’armée dans la région, les unités des troupes loyalistes en patrouilles dites « de combat » dans la zone de Kabasanza étaient, lorsqu’elles ont été attaquées, les hommes de Sultani Makenga, le chef militaire de la M23qui se trouvait à Runyoni lors de l’attaque.

Le M23 s’en défend, accusant les FARDC d’avoir d’abord bombardé ses positions à Gasina, Rushari et Runyoni. Il y a eu de violents tirs dans la région jusqu’à jeudi soir. Ces combats interviennent à un moment où Kinshasa essaye… relancer les échanges directs avec les groupes armés dans le cadre du processus dit de Nairobi.

émissaires

Des émissaires, dont des représentants de la présidence congolaise et l’ambassadeur du Kenya à Kinshasa, ont été dépêchés Italie et dans les deux Kivus pour rencontrer des représentants des rebelles, des milices et d’autres mouvements armés.

Mercredi 17 mai, ils étaient à Goma. L’aile M23 dirigée par Sultani Makenga et Bertrand Bisimwa n’a pas été impliquée dans ces discussions. C’est dire l’absence, dans ces circonstances, de ce groupe dans la deuxième phase des pourparlers directs avec les groupes armés prévus en juin dans la capitale kenyane.

A écouter aussi : Grands Lacs : « Nous attendons une volonté politique plus forte dans la mise en œuvre des plans DDR »

#RDC #Affrontements #entre #M23 #les #FARDC #avant #reprise #des #négociations

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire