RDC : le président Tshisekedi limoge Albert Yuma de la présidence du conseil d’administration de la Gécamines

0

En République démocratique du Congo, le président Félix Tshisekedi a remplacé Albert Yuma, président du conseil d’administration de la Gécamines, la société minière d’État. Depuis le 19 novembre, son nom est régulièrement cité dans l’enquête Congo Hold-up. Avec des dizaines de millions de dollars, la compagnie minière d’Etat avait financé les comptes de l’entourage de Joseph Kabila via la BGFI Bank. Il a également fait l’objet d’une enquête de l’Inspection générale des finances.

Le président Tshisekedi a remplacé l’ensemble du conseil d’administration de la Gécamines, dont le président Albert Yuma, le directeur général et le directeur général adjoint. De nombreux malversations ont été dénoncées dans le cadre de l’enquête Congo Hold Up.

A titre personnel, le désormais ancien patron de la Gécamines est impliqué dans le fichier Ce n’est pas graveune société dont il est actionnaire qui a détourné 43 millions de dollars d’argent public au profit des proches de Joseph Kabila.

Lire aussi: qui contrôle la Gécamines en RDC ?

Sous son contrôle, la Gécamines effectue de nombreux transferts qu’elle présente comme des avances d’impôt, c’est-à-dire une avance sur impôts futurs.

L’IGF parle d’un demi-milliard ainsi détourné. Car au lieu de déposer l’argent sur le compte du Trésor par exemple, il est déposé à : huile de sud qui appartient à des proches de Joseph Kabila. Par exemple, le 13 juin 2016, 2 millions ont disparu sous la rubrique « solde d’avance ».

Le 2 août 2017, la Gécamines verse cette fois 15 millions de dollars à Sud Oil sous la rubrique « paiement pour alimenter notre compte ». Mais il n’en demeure pas moins qu’Albert Yuma est le patron de la Fédération des entreprises du Congo, il a été réélu en novembre dernier à l’issue d’une élection controversée.

A lire aussi : Au RDC : la Cour constitutionnelle donne raison à Albert Yuma à la tête du patronat

A noter qu’hier, lors d’un débat, un représentant de l’Inspection Générale des Finances a qualifié de fausse la preuve du Congo Hold-up dans le dossier Egal. L’IGF assure qu’Equal, dont Albert Yuma est l’un des actionnaires, n’a pas détourné les 43 millions de dollars qui se trouvaient sur un compte à son nom. Pour l’IGF, seule la BGFI Bank, la banque contrôlée par le frère de l’ancien président, aurait détourné cet argent et promis de le rembourser depuis mai ; rien n’a été fait a priori. Le BGFI, qui a été contacté par l’enquête Congo Hold-up, n’a pas répondu.

A lire aussi : en RDC, la Gécamines s’est engagée sur plusieurs opérations peu transparentes

.

#RDC #président #Tshisekedi #limoge #Albert #Yuma #présidence #conseil #dadministration #Gécamines

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: