Sénégal : la Cour suprême annule l’annulation de la radiation de Sonko

0

La Cour suprême casse la décision de remettre Ousmane Sonko dans la course à la présidentielle

La Cour suprême au Sénégal a cassé vendredi un jugement qui remettait l’opposant emprisonné Ousmane Sonko dans la course à la présidentielle de février 2024, précisant que l’affaire allait être rejugée, a annoncé son président Ali Ciré Ba.

La décision de la Cour suprême fait suite à l’annulation de la radiation de l’opposant des listes électorales par le tribunal de Ziguinchor le mois dernier. L’Etat avait fait appel de cette décision, et la Cour suprême a décidé de renvoyer l’affaire au tribunal hors classe de Dakar pour qu’elle soit rejugée.

Cette décision est décevante pour les avocats de M. Sonko, qui soulignent que les parrainages nécessaires à la candidature à la présidentielle seront bientôt terminés. Ousmane Sonko, âgé de 49 ans, a été condamné à deux ans de prison ferme en juin dernier pour débauche de mineure. Il a refusé de se présenter au procès, le considérant comme un complot visant à l’écarter de l’élection. Il a depuis été écroué sous d’autres chefs d’inculpation, dont appel à l’insurrection et atteinte à la sûreté de l’Etat.

Une nouvelle chance pour Ousmane Sonko

La décision de la Cour suprême de casser le jugement remettant Ousmane Sonko dans la course à la présidentielle offre une nouvelle chance à l’opposant emprisonné. Bien que décevante pour ses avocats, cette décision permettra de rejuger l’affaire devant le tribunal hors classe de Dakar. Cependant, le temps presse, car les parrainages nécessaires à la candidature à la présidentielle seront bientôt terminés. Ousmane Sonko, qui a été condamné à deux ans de prison ferme en juin dernier, continue de clamer son innocence et dénonce un complot politique visant à l’écarter de l’élection.

Une affaire controversée

L’affaire d’Ousmane Sonko a suscité de vives controverses au Sénégal. L’opposant, qui est également maire de la ville de Ziguinchor depuis 2022, a été radié des listes électorales, mais cette décision a été annulée par le tribunal de Ziguinchor le mois dernier. L’Etat a fait appel de cette décision, ce qui a conduit à la décision de la Cour suprême de renvoyer l’affaire pour un nouveau jugement. Les avocats de M. Sonko sont déçus de cette décision, car le temps presse pour obtenir les parrainages nécessaires à sa candidature à la présidentielle. L’opposant, qui est actuellement en prison, continue de clamer son innocence et dénonce un complot politique contre lui.

Mots clés: Sénégal, Cour suprême, Ousmane Sonko, présidentielle, jugement, annulation, radiation, avocats, parrainages, prison, complot politique.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire