Sierra Leone : recherche de suspects après les attaques ayant causé la mort de 20 personnes

0

Les autorités sierra-léonaises traquent les responsables des affrontements de Freetown

Les autorités sierra-léonaises sont à la recherche des responsables des affrontements qui ont eu lieu dimanche à Freetown. Selon l’armée, des soldats en rébellion contre le pouvoir seraient à l’origine de ces violences, qui ont fait une vingtaine de morts. Les autorités ont lancé une chasse à l’homme pour retrouver les personnes impliquées, parmi lesquelles se trouvent des soldats en activité ou à la retraite. Les combats ont principalement eu lieu dans les casernes, où 13 soldats ont été tués et 8 autres grièvement blessés. Certains membres du personnel militaire ne sont pas loyaux envers le gouvernement et le président, malgré le serment qu’ils ont prêté, a déclaré le porte-parole de l’armée.

Des événements qui réveillent le spectre d’un nouveau coup d’Etat en Afrique de l’Ouest

Les affrontements à Freetown ont ravivé les craintes d’un nouveau coup d’Etat en Afrique de l’Ouest. Depuis 2020, la région a connu plusieurs coups d’Etat, notamment au Mali, au Burkina Faso, au Niger et en Guinée. Les autorités n’ont pas communiqué de bilan humain global du coup de force, ni fourni de précisions sur les instigateurs des événements. Le président Julius Maada Bio a assuré que le calme était rétabli et que la plupart des responsables avaient été arrêtés. Des photos du président au travail dans son bureau ont été publiées, ainsi que des images de sa rencontre avec une délégation de la Communauté des Etats ouest-africains (Cedeao) et du Nigeria, venue avec un message de solidarité.

La population inquiète et en attente de protection

Suite aux affrontements, une partie des magasins a rouvert à Freetown, mais les écoles sont restées fermées. Des checkpoints ont été mis en place sur les principaux axes routiers et un couvre-feu a été instauré de 21h à 6h jusqu’à nouvel ordre. Les autorités encouragent la population à reprendre ses activités normales, tout en maintenant le calme et la vigilance. La police a promis des récompenses à quiconque aiderait à la capture des instigateurs du coup de force ou des détenus en fuite. Les Sierra-Léonais sont inquiets et cherchent à faire des provisions, mais beaucoup ont peur de retourner à leurs affaires. La situation affecte durement les commerçants, qui voient leur clientèle diminuer.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire