Togo : la musique comme exutoire de la pauvreté

0

De la musique pour donner de l’espoir aux jeunes de la rue.

C’est le pari que s’est donné le chanteur et guitariste Peter Solo. Il encadre des jeunes issus de milieux défavorisés à travers un stage de trois semaines. L’objectif pour le chef de groupe Jeu Vaudou : transmettre par la musique, les valeurs humaines mais aussi la résilience, la confiance en soi et un avenir meilleur.

Après le divorce de ses parents, la vie d’Innocent est écourtée.

Difficile de s’entendre avec son beau-père, il se retrouve donc à la rue, contraint de dormir à la belle étoile sur une plage de Lomé. « C’est mon coin ici. Mes amis, mes frères et sœurs et moi l’avons aménagé en chambre et nous dormons ici. explique Innocent.

L’adolescent veut changer les choses. Il s’appuie sur le savoir-faire pour surmonter les épreuves de la vie. Pour prendre en main son destin, il se tourne vers la musique.

« Un jour, je dormais. Et ils sont venus me réveiller sur la plage en me disant qu’un artiste du nom de Peter Solo, un togolais, est venu aider les togolais qui sont dans la rue car lui aussi est passé par cette phase. Il était dans la rue avant de devenir un célèbre guitariste. Il est venu et nous a donné des guitares pour que nous puissions apprendre et ensuite donner un concert. Ensuite, je me suis dit que ce serait aussi une chance pour moi de réussir dans la vie. » poursuit le jeune homme.

Le chanteur et guitariste togolais Peter Solo est engagé dans la problématique des enfants des rues. Pendant 3 semaines 15 jeunes, tous de la rue comme Innocent, ont été formés à la guitare ou à l’accordéon pour certains. L’idée, transmettre la résilience à ces enfants et leur montrer qu’il y a des possibilités dans ce monde.

« J’étais comme eux, je dormais aussi dans la rue. donc je me vois en eux. Ils dorment sur la plage quand nous sortons ! Entre !! Ils ne rentrent nulle part. Nous avons eu des pertes parmi eux, alors ça m’a frappé et j’ai décidé de rentrer chez moi, de venir apporter mes connaissances, ce que je connais, c’est la musique. Alors partagez un moment avec eux, apportez la connaissance et voyez si nous pouvons traverser la connaissance et voir si nous pouvons traverser cela, deux ou trois, voir quatre, cinq. «  dit Peter Solo, le leader de Vaudou Game.

Après ce stage, le groupe s’est même aventuré dans l’une des plus grandes scènes musicales du Togo.

Les enfants des rues, une réalité difficile au Togo

La réalité de ces jeunes est vécue par près de 15 000 personnes. Au Togo, selon l’ONG de solidarité Handicap International, les personnes à la rue ne sont pas prises en compte sous forme de protection, que ce soit sur le plan social ou sanitaire.

Leur situation s’est aggravée en raison de la pandémie de Covid-19. L’ONG et ses partenaires essaient d’attirer l’attention avec des projets comme ceux-ci.

« Peter Solo a donné une voix à des personnes qui n’ont finalement aucune voix dans cette société et qui sont actuellement invisibles. C’est donc pour leur donner de la visibilité, pour rappeler qu’une société est composée de personnes diverses et que chacun doit trouver sa place. Et ce concert, c’est pour rappeler qu’ils sont là, mais aussi pour leur donner des opportunités de le faire fonctionner. Vous pourriez le voir. Ça marche. » explique Irène Manterola, directrice togolaise de Handicap International.

Le projet n’est pas seulement un projet artistique, mais donne une seconde chance d’intégration à tous ces jeunes exclus de la société.

#Togo #musique #comme #exutoire #pauvreté

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: