Togo : plus de 30 décès lors d’« attaques terroristes » en 2023

0

Le gouvernement togolais dresse le bilan des attaques « terroristes » dans le pays

Dans un communiqué lu à la télévision d’Etat, le gouvernement togolais a fait un bilan des attaques « terroristes » survenues dans le pays. Selon le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Yawa Kouigan, le Togo a enregistré 31 morts, 29 blessés et 3 disparus au cours de l’année 2023. Ces attaques ont été perpétrées par des groupes armés terroristes, et ont notamment impliqué des embuscades, des accrochages, des explosions d’engins explosifs improvisés, ainsi que la découverte et la neutralisation de ces engins.

Des attaques qui se multiplient dans les régions septentrionales

La première attaque terroriste a eu lieu en novembre 2021 à Sanloaga, dans la préfecture de Kpendjal, et a été suivie de plusieurs incursions et incidents dans la région des savanes, située dans le nord du pays, près de la frontière avec le Burkina Faso. Cette région, tout comme les régions septentrionales du Bénin et du Ghana, est régulièrement la cible d’attaques et d’incursions de groupes djihadistes qui opèrent dans la région du Sahel et cherchent à étendre leur influence vers le sud.

Le défi sécuritaire au cœur des prochaines élections

Le gouvernement togolais a annoncé que les prochaines élections législatives et régionales se tiendront au plus tard à la fin du premier trimestre 2024. Dans ce contexte, la question de la sécurité sera un enjeu majeur, et le gouvernement s’est engagé à garantir la sécurité nécessaire à tous les acteurs du processus électoral. Le président Faure Gnassingbé, au pouvoir depuis 2005, a souligné l’importance de prendre en compte la persistance des défis sécuritaires pour assurer la sécurité sur l’ensemble du territoire national.

Mots clés : Togo, morts, attaques, terroristes, groupes armés, Sahel, élections, sécurité.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire