ALERTE ROUGE ! PAUL BIYA DEMANDE À NOUVEAU UNE AUTORISATION POUR VOYAGER EN SUISSE AVEC DES ARMES

    0
    47

    Alors qu’il vient de convoquer un dialogue national pour cette fin du mois et qu’il est attendu aux États-Unis la semaine prochaine pour l’Assemblée générale de l’ONU, le chef d’État camerounais est plutôt entrain de vouloir se rendre en Suisse dimanche pour ses problèmes de santé. Et il veut y aller armé jusqu’aux dents.

    Selon un message fax numéro bld/ 988/ 19 en date du 10 septembre 2019 signé par le  ministre directeur du cabinet civil de la présidence de la république Samuel Mvondo Ayolo, Paul Biya et son épouse s’apprêtent à se rendre en Suisse à compter du dimanche 15 septembre 2019.

    ” La perspective au voyage du couple présidentiel en Suisse Stop Honneur vous communiquer ci-après, pour obtention à compter du dimanche 15 septembre 2019 des autorisations nécessaires d’une durée d’un mois Stop auprès des autorités helvétiques compétentes, liste des éléments porteurs d’armes, leurs numéros de passeport ainsi que les types armes Stop il s’agit de: “, écrit le ministre directeur du cabinet civil de la présidence de la république à l’ambassadeur du Cameroun en Suisse à Berne.

    Le message fax dévoile les huit éléments qui feront partie de ce commando supervisé par le commandant Nguiamba Tsoungui Simon Anderson. À titre de rappel, le couple présidentiel avait déjà tenté une telle opération le 4 avril en demandant à la Suisse le port d’arme pour les éléments de la sécurité présidentielle. La lettre avait fuité et le voyage avait échoué.

    Si jamais Paul Biya ose mettre ses pieds en Suisse, ce sera l’assaut total qui sera lancé par toutes les unités de la Brigade Anti Sardinards.

    Mardi 25 juin 2019 , bagarre dans le hall de l’hôtel interconental à Genève entre les éléments de la BAS et ceux de la DSP. Au cours de cette bagarre un journaliste suisse de la RTS est blessé et ses effets personnels confisqués par la garde rapprochée de Paul Biya . A titre de rappel,  le dernier voyage du couple présidentiel en Suisse a été perturbé, et les autorités helvétiques savent à quoi s’attendre. Chronologie des derniers événements :

    Mercredi 26 juin 2019 le Département Fédéral des Affaires Étrangères (DFAE) est convoqué  l’ambassadeur du Cameroun en suisse à Berne pour un rappel à l’ordre sur l’usage de la force par les éléments de la DSP en invoquant la liberté de la presse . Une,plainte au pénal est déposée par le journaliste agressé.

    Jeudi le 27 juin, l’ambassadeur du Cameroun en suisse via une lettre qui a d’ailleurs fuitée tient à informer le chef d’État Paul Biya du fait que les autorités helvétiques ne sauraient tolérer encore l’usage de la force sur leur territoire par les services de sécurité (DSP ) .

    Samedi 29 juin 2019 , c’est l’apothéose devant l’hôtel intercotinantal entre la BAS et la police genevoise qui était obligée de “gazer” la ville . D’où la colère du député suisse genevois Sylvain Thevoz.

    Dimanche , 30 juin 2019 le député suisse genevois Sylvain Thevoz lance une pétition sur Internet pour exiger le départ de Paul Biya de la suisse car jamais les genevois ont vécu un tel évènement depuis leur existence. La pétition en moins de 3 jours a récolté plus de 13 000 signatures au lieu juste de 5 000 !

    Lundi et mardi 1 er et 2 juillet 2019 , la pression diplomatique monte entre Yaoundé et Genève au sujet de cette pétition et surtout de la plainte du journaliste agressé par la garde rapprochée de PaulBiya . L’hôte de l’hôtel intercotinantal depuis 1969 devient encombrant diplomatiquement et sur le plan de la sécurité.

    Mercredi 3 juillet 2019 , les 6 éléments de la DSP (5 hommes et 1 femme avec passeport diplomatique ) ayant agressé le journaliste suisse de la RTS sont interpellés par la police genevoise sur ordre du procureur général et mis à la disposition de la justice Suisse qui les a condamnés comme suite : 2 hommes condamnés à 3 mois de prison avec sursis et 3 hommes condamnés à 4 mois avec sursis . La femme au passeport diplomatique avait été relaxée. Motifs ” détention illégale des effets personnels et agression ”

    Face à tous événements survenus et imprévus par Genève, la Suisse a été obligée d’ecourter le séjour du client VIP de l’hôtel intercotinantal depuis 1969 qui loue généralement un étage entier pour des séjours de plus d’un mois avec une suite de personnes importante . Coût estimé cumulé : 182 millions de dollars américains selon une enquête menée par une ONG !
    D’où l’accueil triomphal de Yaoundé !

    source:https://www.coupsfrancs.com/alerte-rouge-paul-biya-demande-a-nouveau-une-autorisation-pour-voyager-en-suisse-avec-des-armes/

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    [gs-fb-comments]

    [comment-form]

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]