Attaques de Galim et Bamenda: le gouvernement sort du silence et fait des graves accusations

    0
    17

    Le gouvernement a réagit tard dans la soirée de ce 08 mars aux attaques dont ont été victimes la localité de Galim et celle de Bamenda en moins de 24 heures.

    Dans un communiqué rendu public, le gouvernement dit condamner « avec fermeté ces actes ignobles, perpétrés par des criminels dont le seul objectif est de semer le chaos pour servir des intérêts égoïstes ».

    L’attaque de Bamenda qui s’est déroulée en pleine cérémonie de commémoration de la 35ème Edition de la Journée Internationale de la Femme a fait au total 1 mort et 7 blessées graves, indique le gouvernement dans son communiqué. Les blessés « ont été évacués par voie aérienne à l’Hôpital Général de Douala et ont immédiatement été pris en charge » sur instructions de Paul Biya, peut-on lire dans le communiqué.

    S’agissant de l’attaque de Galim, le gouvernement annonce un bilan de 8 morts à savoir 4 militaires et 4 civils.

    Ces deux attaques ont été menées par des terroristes sécessionnistes selon le gouvernement dans son communiqué. Une opération de « ratissage de la zone » de Galim a été lancée dans l’immédiat. Des mesures ont aussi été prises afin de garantir la sécurité de Galim et ses environs.

    Ci-dessous, l’intégralité du communiqué du gouvernement

    ATTAQUES TERRORISTES ET ATTENTATS CONTRE LES CIVILS ET LES FORCES DE DEFENSE ET DE SECURITE A GALIM (REGION DE L’OUEST) ET A BAMENDA (REGION DU NORD-OUEST)

    COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

    Le Gouvernement de la République porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que la 35ème Edition de la Journée Internationale de la Femme a été célébrée au Cameroun avec ferveur et une remarquable mobilisation de la Nation tout entière, le dimanche 08 Mars 2020, en dépit de l’attentat perpétré à Bamenda, par les rebelles sécessionnistes, non loin de la tribune officielle, et de l’attaque terroriste d’une grande ampleur dont a été victime la ville de Galim, dans le Département des Bamboutos, Région de l’Ouest, dans la nuit du Samedi, 07 Mars 2020, aux environs de 19 heures 30 minutes.

    S’agissant tout d’abord de l’attentat de Bamenda, le Gouvernement informe l’opinion, que c’est vers 10 heures, dans le vif des manifestations festives à la place des cérémonies de la ville de Bamenda, que des terroristes sécessionnistes ont actionné un engin explosif improvisé à une centaine de mètres de la tribune officielle. L’explosion télécommandée à distance, a semé l’émoi et la désolation parmi les participants aux festivités du 08 Mars 2020.
    Au total, le bilan de cet attentat fait état d’un militaire tué et sept blessés graves, dont cinq (04) militaires, deux (02) Fonctionnaires de la Police et un (01) Civil.

    Sur Très Hautes Instructions du PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, Son Excellence Paul BIYA, CHEF DES FORCES ARMEES, tous les blessés ont été évacués par voie aérienne à l’Hôpital Général de Douala et ont immédiatement été pris en charge.

    En ce qui concerne l’attaque terroriste de Galim, il convient d’indiquer que les assaillants lourdement armés, évalués à près d’une cinquantaine d’individus relevant des hordes terroristes sécessionnistes, en provenance de la Région du Nord-Ouest, sont entrés à Galim, dans une caravane motorisée qui s’est dirigée à dessein, sur les sites abritant la Brigade Territoriale de Gendarmerie et le Poste de Sécurité Publique de l’Arrondissement de Galim.
    Les violentes attaques qui s’en sont suivies contre les éléments de nos Forces de Défense et de Sécurité, lesquels ont promptement riposté, pour repousser les assauts et protéger leurs unités respectives, se sont soldées par des pertes en vie humaine au sein des Forces Camerounaises de Défense et de Sécurité et parmi les populations civiles. Au total, quatre éléments de nos Forces ont été tués, dont deux Gendarmes et deux Fonctionnaires de la Police abattus.
    Poursuivant leur abominable besogne, les terroristes sécessionnistes ont également assassinés quatre personnes civiles, dont un compatriote gardé-àvue dans la Chambre de Sûreté de la Brigade de Gendarmerie de Galim et trois concitoyens rencontrés fortuitement par ces individus déshumanisés, après les deux attaques perpétrées dans cette localité.

    Le Gouvernement condamne avec fermeté ces actes ignobles, perpétrés par des criminels dont le seul objectif est de semer le chaos pour servir des intérêts égoïstes, et transmet aux familles des victimes militaires et civiles les sincères condoléances du PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DES FORCES ARMEES, ainsi que le réconfort du peuple camerounais tout entier aux blessés.

    Par ailleurs, au regard de l’étendue des dégâts causés par les terroristes sécessionnistes, les Forces Nationales de Défense et de Sécurité ont lancé une opération de ratissage de la zone et des dispositions ont été prises pour une sécurisation renforcée de la localité de Galim.

    C’est le lieu de souligner que ces attentats particulièrement odieux, surviennent au moment où LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, est résolument engagé, avec le soutien ardent du peuple camerounais et des partenaires du Cameroun, de bonne volonté, pour la résolution définitive de la crise dans les deux Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, avec notamment, la mise en œuvre active des recommandations du Grand Dialogue National.

    En conséquence, le Gouvernement camerounais dénonce le silence des
    Organisations Non Gouvernementales et autres acteurs de la communauté internationale, face à cette cruauté des bandes terroristes sécessionnistes,
    dont les commanditaires continuent du reste, de bénéficier du soutien et de la
    protection de certains partenaires internationaux.

    Le Gouvernement de la République appelle les pays amis et partenaires
    internationaux du Cameroun à réprouver avec une égale détermination ces
    attaques terroristes dont est victime le peuple camerounais. Il les invite à
    prendre, dans le cadre de leurs compétences respectives, toutes les mesures
    de droit contre ces ennemis de la paix qui entretiennent la situation
    d’insécurité dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, et dont certains
    résident à l’étranger.

    Enfin, le Gouvernement exhorte les Forces Nationales de Défense et de
    Sécurité à poursuivre leur mission républicaine de protection des institutions
    et des populations, pour que force demeure toujours à la loi, et leur réitère la TRES HAUTE confiance du PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DES FORCES
    ARMEES, ainsi que le soutien de la Nation tout entière./-

    Réné Emmanuel Sadi


    SOURCE: http://bit.ly/2TSmMMp

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    [gs-fb-comments]

    [comment-form]

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]