Bénin : compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi

0

Le gouvernement a tenu sa session ordinaire du Conseil des ministres le mercredi 30 juin 2021 en présence du chef de l’Etat, le président Patrice Talon. Vous trouverez ci-dessous le compte rendu complet de la session.

I- MESURES RÉGLEMENTAIRES.

Création de l’Agence de développement de l’enseignement technique (ADET).

Cette agence, nécessaire à la mise en œuvre de la Stratégie nationale de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels (EFTP), aura pour objectif général :

  • coordonner la conduite des études, la mise en place des infrastructures et des équipements de formation adéquats ;
  • conduire l’élaboration de programmes de formation adaptés aux besoins du marché du travail, la formation d’enseignants/formateurs de qualité ;
  • appuyer l’institutionnalisation de la gouvernance dans le secteur de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels, qui peut offrir une formation de qualité aux jeunes béninois, assurant leur employabilité.

En outre, l’Agence sera responsable de la coordination, de la mise en œuvre, de la supervision et du suivi de tous les projets et programmes liés à cette stratégie nationale, quelle que soit leur source de financement.

A ce titre, il sera notamment chargé de :

  • planifier, programmer, mener des recherches, assurer la gestion de projet pour la mise en œuvre de la Stratégie nationale ;
  • gérer ou superviser tous travaux, opérations ou projets se rapportant directement ou indirectement à sa mission ;
  • assurer l’interface entre les partenaires techniques et financiers des différents programmes et les différents ministères ;
  • participer à la mobilisation des financements auprès des partenaires techniques et financiers ;
  • proposer et organiser la mise en œuvre des actions nécessaires pour favoriser les partenariats avec toutes les parties prenantes dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie ;
  • analyser le rapport coût-efficacité des activités du projet et proposer des mécanismes d’utilisation rationnelle des ressources.

Compte tenu des ambitions du gouvernement de promouvoir l’enseignement et la formation techniques et professionnels, le Conseil a accepté de faire de cette agence un établissement public doté de la personnalité juridique et de l’autonomie financière. Il sera placé sous la tutelle de la présidence de la république.

Dans le cadre des autres mesures législatives, le Conseil a adopté des décisions sur:

  • dotations, organisation et fonctionnement du Ministère du Développement et de la Coordination de l’Action Gouvernementale ;
  • modification des statuts de la National Landbouwmechanisatie Maatschappij, nomination ultérieure des membres de son Conseil d’Administration ainsi que des commissaires aux comptes de ladite Société ;
  • approbation des statuts de l’Agence pour le développement de l’enseignement technique et nomination des membres du Conseil d’administration et des commissaires aux comptes de ladite Agence ;
  • nomination des membres du Conseil d’Administration de la Société des Infrastructures Routières du Bénin (SIRB SA).
.u51562868192d42826889b7e7ef49402b{fill:0;margin:0;fill-top:1em!important;fill-bottom:1em!important;width:100%;display:block;font:700;backgroundcolor:#eaeaea;border :0!important ;border-left:4px solid #34495E!important;text-decoration:none}.u51562868192d42826889b7e7ef49402b:active,.u51562868192d42826889b7e7ef49402b:hover{opacity:1;transition:webkitcity 250ms:;opac; decoration:none}.u51562868192d42826889b7e7ef49402b{transition:backgroundcolor 250ms;webkit transition:backgroundcolor 250ms;coverage:1;transition:opacity 250ms;webkit transition:coverage 250ms}.u51562868192d428268498952d428268498952b7e7e7ef:color:dein1668 postTitle{color:#000;text-decoration:underline!important;font-size:16px}.u51562868192d42826889b7e7ef49402b:hoverde-text-decoration:underline! hoverde text. :souligner!important}

II- COMMUNICATION.

II-1. Recrutement de 662 candidats à la formation des enseignants des lycées agricoles.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie nationale de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels, la construction et la réhabilitation d’une trentaine de lycées techniques agricoles est prévue d’ici 2023. Ces établissements serviront principalement à former de nouveaux types d’agriculteurs. Pour leur fonctionnement optimal, il est nécessaire de fournir 2 152 enseignants supplémentaires, toutes spécialités confondues, au cours de la période.

Aussi, au nom de l’année 2021, le Conseil a autorisé le recrutement de 662 aspirants, dont 517 au niveau de la Licence Professionnelle en Sciences Agronomiques et 145 au Diplôme d’Etudes Agricoles Tropicales, qui seront formés pendant deux ans pour certains . , et trois ans pour les autres.

Ceux qui réussissent les examens finaux sont employés en tant qu’étudiants assistants ou étudiants enseignants certifiés.

II-2. Contractualisation pour la réalisation d’études de faisabilité technique, économique et financière pour la création d’unités économiques à vocation pédagogique dans 30 lycées techniques agricoles.

Le gouvernement envisage de transformer ces lycées en centres éducatifs d’exploitation économique dans le but de doter les élèves de solides compétences pour un emploi durable dans le secteur agricole.

La démarche vise également à permettre aux écoles secondaires d’assurer leurs frais de fonctionnement à court terme et, entre autres, de financer des mesures d’accompagnement telles que la réduction des frais d’inscription et l’attribution de bourses.

L’objectif poursuivi est d’accélérer la transformation structurelle de l’économie rurale et d’offrir aux apprenants la possibilité de se former dans un environnement réel, en mettant l’accent sur la pratique qui devrait couvrir 70 % du délai.

Le Conseil s’est engagé à contracter avec des entreprises spécialisées la réalisation de ces études afin de définir le modèle d’unité économique approprié à mettre en place dans chaque lycée, en fonction de son offre de formation.

.u769eebab40bafcaf68dcf38908870e74{fill:0;margin:0;fill-top:1em!important;fill-bottom:1em!important;width:100%;display:block;font weight:700;backgroundcolor:#eaeaea;border :0! important ;border-left:4px solid #34495E!important;text-decoration:none}.u769eebab40bafcaf68dcf38908870e74:active,.u769eebab40bafcaf68dcf38908870e74:hover{opacity:1;transition:webopacity-transition; decoration:none}.u769eebab40bafcaf68dcf38908870e74{transition:backgroundcolor 250ms;transition webkit:backgroundcolor 250ms;coverage:1;transition:opacity 250ms;transition webkit:opacity 250ms}.u769eebab40bafcaf6870dc74 couleur:inherit-size.bab40dc74:inherit-size. .postTitle{color:#000;text-decoration:underline!important;font-size:16px}.u769eebab40bafcaf68dcf38908870e74:de{text-decoration:underline! :underline!important}

II-3. Résultat de l’appel à la concurrence pour l’octroi d’une troisième licence d’établissement et d’exploitation d’un réseau de communications électroniques mobiles.

Le rapport soumis au Conseil montre que la Société Béninoise d’Infrastructure Numérique (SBIN) SA, à l’issue de la procédure de l’Organe de Régulation des Communications Electroniques et des Postes, remplit tous les critères pour se voir attribuer le marché. licence en cause.

Par conséquent, le comité d’évaluation a déclaré l’offre de l’entreprise de se conformer aux exigences des règles de concurrence.

Le Conseil a pris acte dudit rapport et a chargé le Ministre de la Numérisation et de la Numérisation de prendre toutes les mesures nécessaires à l’octroi du permis.

II-4. Conduite d’une mission partielle de maîtrise d’œuvre dans le cadre de la mise en œuvre du projet de sédentarisation des troupeaux de ruminants (PROSER) au Bénin.

Ce contrat comprend plusieurs études à réaliser dans le cadre de ce projet, ainsi que la préparation des dossiers d’appel d’offres. Il s’agit précisément de :

  • l’avant-projet au niveau de 126 camps à fortifier, situés dans 42 communes, dans tous les départements sauf le Littoral ;
  • l’avant-projet détaillé du camp agricole pilote, des unités de production fourragère commerciale, sept fermes pilotes, deux banques de semences et 126 campements à renforcer ;
  • préparation des dossiers d’appel d’offres pour les infrastructures et équipements à mettre en place par le projet ; puis
  • études d’impact environnemental et social sur les sites des 126 camps sélectionnés et leur publication.

Compte tenu de l’importance de ce projet visant à moderniser les pratiques agricoles et à améliorer les revenus et les conditions de vie des éleveurs, le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche veillera à la bonne exécution du contrat signé avec l’entreprise spécialisée identifiée.

III. MESURES INDIVIDUELLES.

Les accords suivants ont été conclus.

Pendant la présidence de la république

  • Haut Commissariat à la Sédentification des Bergers : Monsieur Adamou MAMA SAMBO

Au ministère de la Justice et de la Législation

Sur proposition du ministre,

  • Secrétaire général adjoint du ministère : M. Kuessi Jacques Richard KODJO.

Fait à Cotonou, le 30 juin 2021,

Le Secrétaire Général du Gouvernement,

Edouard OUIN-OURO.

BWT

#Bénin #compte #rendu #Conseil #des #ministres #mercredi

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: