Burkina Faso : 53 morts, dont 49 gendarmes dans l’attaque d’Inata

0

La nouvelle cote adoptée hier mardi à 22 heures pour l’attentat contre le détachement de gendarmes à Inata, dans le nord du Burkina Faso, passe de 32 à 53 morts, dont 49 gendarmes et quatre civils, selon le ministre des Communications, Ousséni Tamboura, à la fin du Conseil des ministres hebdomadaire. Selon le porte-parole du gouvernement, 46 gendarmes ont été retrouvés contre 27 dimanche.

Les résultats de l’attaque évoqués par le Burkinabé ont changé. Sur les 32 morts, dont 28 gendarmes et 27 autres retrouvés, 53 ont désormais été recensés, selon la précision du porte-parole du gouvernement. Sur ce chiffre, 49 gendarmes et quatre civils ont été tués. 46 gendarmes portés disparus ont été retrouvés. «Nos processus nécessitent des résultats physiques de nos forces de défense et de sécurité (FDS) avant de pouvoir fournir une évaluation. Il ne s’agit pas de recouper des informations ici et là », a déclaré la ministre Tamboura.

Aussi, après avoir observé une minute de méditation sur l’attentat qui a choqué toute la nation, le Conseil des ministres a étudié un rapport détaillé portant notamment sur les approvisionnements et la logistique, et a pris des décisions. « Le Conseil des ministres et le président du Faso ont été très bouleversés par cette barbarie », a déclaré le ministre de la Communication.

Wakatsera

#Burkina #Faso #morts #dont #gendarmes #dans #lattaque #dInata

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire