Cameoun-URGENT : Voici pourquoi le TCS ouvre une enquête contre Amougou Belinga pour détournement

    0
    86

    L’argent n’aime pas le bruit. Cet adage, le milliardaire Amougou Belinga l’apprend à ses dépens. Devenu un peu trop bavard avec les piques successives à l’endroit de l’ethnie Beti et des membres du gouvernement, l’homme d’affaire camerounais a de nouveau maille à partir avec la justice camerounaise. Selon notre source, une enquête est ouverte contre Amougou Belinga pour « détournements de plusieurs millards de f cfa » par le tribunal criminel spécial.
    L’homme qui avait remboursé ses dettes aurait volontairement caché aux juges des virements fictifs de 3 milliards de francs FCFA.

    Boris Bertolt livre les détails de l’affaire

    Le feuilleton Amougou Belinga est loin d’être terminé et pour cause, désormais il sait qu’il peut aller en prison à tout moment. Une enquête criminelle est ouverte contre lui au tribunal criminel spécial ( TCS) sur le détournement de plusieurs milliards fcfa à la CAMPOST.

    En effet, souvenez vous il y a quelques mois, Jean Pierre Amougou Belinga, président directeur général du groupe de presse l’Anecdote annonçait en grandepompe avoir réglé une dette de 509 millions 790 931 FCFA auprès de Cameroon Postal Services (Campost, l’opérateur postal public camerounais).
    Le problème c’est qu’il s’agit en fait de la dette dont il a voulu communiquer et l’argent d’un compte débiteur. Or dans le dossier sur la table des magistrats au tribunal criminel spécial, dans le cadre de la procédure pénale, il lui est reproché d’avoir perçu des virements fictifs de la CAMPOST d’un montant de près de trois milliards fcfa qu’il n’a jamais remboursé par contre.

    L’on a appris à cet effet que pendant des années Amougou Belinga a recu des virements fictifs dans ses comptes. Des virements fictifs concernant des marchés fictifs qui n’existaient pas à la CAMPOST. Une fois l’argent arrivé dans ses comptes il effectuait des retraits pour déplacer l’argent et empêcher toute traçabilité. Toute cette mécanique du détournement avec des complicités a été démonté à la suite d’un audit commandé par le gouvernement.

    Au-delà des deux enquêtes qu’il a déjà à la police, Amougou Belinga a vraiment du soucis à se faire. Car la présidence de la République a demandé qu’on lui transfère le dossier CAMPOST qui se trouve au TCS. Or à Etoudi, Amougou Belinga a un ennemi qui n’est plus un secret de polichinelle : Ferdinand Ngoh Ngoh, le tout puissant secrétaire général de la présidence de la République.
    C’est chaud devant.

    Laurent Esso dans la tourmente

    Zomloo Alias Jean Pierre Amougou Belinga est convoqué au MINREX avec l’ambassadeur de la RCA pour un entretien musclé sur haute instruction de la présidence de la république. Il est évident que les tous prochains jours de Zomloo soit noirs.

    Une enquête a été ouverte sur les immeubles et biens de Laurent Esso qui est propriétaire de plusieurs immeubles à Yaoundé, Douala et en France sans oublier Monaco ou une de ces nièces et un certain Abraham ainsi que Kemogne de la CCEI Bank sont gestionnaires dans les mêmes rapts il est propriétaire de plusieurs domaines à Nkongsamba et est associer actionnaire à la CCEI Bank.

    Laurent Esso est propriétaire de 3 bateaux. Un bateau de pêche, Un gros porteur marchandises, un autre bateau tanker de fuel. D’où sa quête permanente d’amitié auprès de Bolloré

    L’Élysée en France n’est pas en odeur de sainteté avec Esso Laurent du faite de ses réseaux mafieux, paradis fiscaux et du patrimoine immobilier mal acquis. Les immeubles de Warda ont pour maître d’œuvre Sosso, un de ses neveux.

    Quant à Vision Finances coopérative son compte de passerelle est domicilié à la CCEI Bank. Qui est propriétaire de plus de 3500 titres fonciers donc 85% sont du domaine public et appartient à l’Etat. Le petit Amougou Belinga est coursier avec 87 registres de commerce prêtes noms chargé de vider les caisses de l’Etat.


    SOURCE: https://www.w24news.com

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    [gs-fb-comments]

    [comment-form]

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]