Cameroun: Marlène Emvoutou fait encore des graves révélations sur Jean pierre Amougou Belinga voici les details

    0
    48

    La promesse de Marlène Emvoutou de « déshabiller » le président directeur général du Groupe L’Anecdote Jean Pierre Amougou Belinga a été tenue.

    Le feuilleton entre la chaineVision 4 et Marlène Emvoutou s’ouvre le 26 juin 2020. Après le reportage de Sylvestre Messi sur la télévision de l’homme d’affaires et dont les propos étaient de noircir l’ancienne cadre au service commercial à la CRTV aux yeux du public, cette dernière a donné un bref délais au journaliste de se rectifier au risque de sortir de ses gongs.

    «Je vous donne toute la semaine prochaine pour le faire, si vous ne voulez pas que je déshabille votre patron, votre chaine, je vous dis que je n’ai pas peur de mettre mains dans la boue », affirmait-elle dans un direct Facebook réalisé en réaction immédiate à ladite production journalistique.

    N’ayant pas reçu les excuses de ce qu’elle a appelé la diffamation, l’ancienne candidate à la Fécafoot a mis en pratique ses propos un peu plus d’une semaine après. En effet, le 4 juillet 2020 elle a fait une publication sur sa page Facebook, suivie d’une association de trois images.

    En portrait, la photo de Ménard Mbapou, celle du PDG du Groupe L’Anecdote à la Une d’un journal et un porcelet aux apparences humaines en dessous.

    Pour lire ces images, Lebledparle.com vous propose l’intégralité de la publication de Marlène Emvoutou.

    Nombreux parmi vous ne connaissent pas Menard Mbapou, ou alors ont oublié son histoire, car, grâce aux réseaux sociaux il a réussi à s’offrir une virginité sociale.

    En effet, depuis des années ce garçon accuse sur tous les médias jean pierre Amougou Belinga de l’avoir payé pour qu’il affirme avoir été violé par Grégoire Owona, ministre du travail du Cameroun, au point de devenir handicapé

    Il n’a jamais été traduit en justice pour diffamation ou dénonciation calomnieuse …

    Vous avez certainement oublié l’histoire du top 50 des personnalités camerounaises homosexuelles, une liste qui contenait 80 % des élites Beti, publiée dans le journal de quelqu’un.

    A ce moment, aucun Beti ne parlait de jalousie, d’hypocrisie, aigreur de la part de ceux qui voulaient rançonner et discréditer les fidèles ministres de la République.

    Il y a eu un procès, et Grégoire Owona a été acquitté.

    Je peux comprendre qu’un peuple qui vend les tombes de ses ancêtres est un peuple qui refuse d’avoir une mémoire …

    Mais, en ma qualité de femme Beti, je ne peux pas cautionner les propos incendiaires contre ma communauté proférés par ce monsieur.

    Le peuple Beti est un peuple noble et digne, qui vit du fruit de son dur labeur.

    Nous ne prendrons jamais pour models des gens qui deviennent riches du jour au lendemain, sans avoir gagné au loto.

    Toute fortune a une provenance, un parcours qui force le respect.

    C’est la raison pour laquelle vous ne verrez jamais des profanations de tombes dans le Dja et Lobo, ou alors des porcs qui mettent au monde des porcelets avec des apparences humaines.

    Nous ne glorifierons jamais ceux qui humilient leurs frères pour être les seuls à briller.

    La survie du peuple Beti dépendra de notre capacité à être solidaires, riches ou pauvres mais dans l’honneur, la dignité et la crainte de Dieu.


    SOURCE: https://www.w24news.com

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    [gs-fb-comments]

    [comment-form]

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]