CM – Chômage : le nombre de demandeurs d’emploi a diminué de 5,5%

0

Bonne nouvelle sur le front de l’emploi : Le nombre de chômeurs (catégorie A) en France (hors Mayotte) a baissé de 5,5% au troisième trimestre par rapport au trimestre précédent, tel que publié par le ministère du Travail mercredi 27 octobre 2021 Y compris l’emploi réduit (catégories B et C), le nombre de demandeurs d’emploi a baissé de 1,9% et, selon la Direction des statistiques (Dares), est de 5,871 millions.

Le nombre de chômeurs de la catégorie A est juste en dessous du niveau d’avant-crise, avec 5 200 demandeurs d’emploi de moins par rapport au 4e trimestre 2019. Pour les catégories A, B et C, il reste supérieur au niveau d’avant-crise (124 100). Sur un an, la baisse dans la catégorie A est de 9,7 %, tandis que dans les catégories A, B et C elle est de 3,6 %. Le recul de la catégorie A touche toutes les régions et est plus marqué pour les jeunes de moins de 25 ans au troisième trimestre (- 8,4 % en France métropolitaine) que pour les autres tranches d’âge (- 5,9 % pour les 25-49 ans et – 4,1 % pour les 50 ans et plus).

Dans le cas du chômage de longue durée, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits depuis un an ou plus a baissé de 3,3% au 3ème trimestre (- 0,4% sur un an) à 2,92 millions (catégories A, B et C). La part des chômeurs de longue durée passe sous les 50 % à 49,8 %.

Les derniers résultats trimestriels publiés fin juillet font apparaître une baisse plus modérée du chômage au deuxième trimestre (- 1,3 % en catégorie A). Les chiffres du troisième trimestre confirment d’autres indicateurs positifs récemment publiés. En particulier, le nombre de déclarations d’embauche à plus d’un mois (hors intérimaires) a continué de progresser régulièrement au troisième trimestre (11,4%), rapportait l’Urssaf dernièrement.

Recevez la meilleure actualité économique et un aperçu de la offres exclusives Le tous les jeudis Point.

Ne vous réjouissez pas trop tôt, les malhonnêtes n’ont pas encore commenté (*).
Vous connaissez son refrain :
– Si le chômage augmente, la faute à Macron
– si le chômage baisse, Macron n’y est pour rien
(*) Sauf « Logic » (mal choisi) toujours en première ligne.

Beaucoup ont prédit une catastrophe économique et sociale après la pandémie ! « Ce qu’il en coûte » a été très efficace et a très bien fait M. Macron et son administration.

La crise du Covid magistralement gérée ne déplaît pas à tous les anti-personnes qui critiquent Macron pour aucune autre raison que par leur incurable et aveugle colère jaune !

Lire les articles de la rubrique Economie,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQPolitique de confidentialitéPolitique de cookiesCrédit d’impôtTutoriel vidéoPublicitéContactPlan du siteMentions légalesCGUCGV Charte de modérationArchive

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

Pour cela, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

La rédaction du Point – plus d’une centaine de journalistes – vous accompagne
ses enquêteurs, ses reporters, ses correspondants sur tous les continents.
Notre travail? Enquêter, révéler et, surtout, ne jamais lâcher prise. Recettes de
L’abonnement et la publicité nous donnent les moyens d’un journalisme gratuit et de qualité.
Pour nous lire, abonnez-vous ou acceptez les cookies.

Keywords:

Unemployment,Academic quarter,Unemployment, Academic quarter,,,Chômage,Emploi – Travail,Pôle Emploi,,,Business, Finance, & Economics,,Pôle emploi,chômage,,,,,Emploi-Social-Économie-Chômage-Emploi-Dares-Pôle emploi,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: