CM – Israël: un garçon de 6 ans tué dans des tirs de roquettes depuis Gaza

0

Le nombre meurtrier de conflits entre Israël et les Palestiniens s’est aggravé mercredi 12 mai. Un garçon de six ans a été tué par des tirs de roquettes ce soir-là à Sderot, une ville israélienne de la bande de Gaza, ont déclaré des sauveteurs israéliens après une nouvelle salve tirée par le Hamas. Les services d’urgence « n’ont pas pu sauver l’enfant en raison de la gravité de ses blessures », a-t-il indiqué dans un communiqué, ajoutant qu’une femme à Sderot est dans un « état critique ».

La mort de cet enfant augmente le nombre de morts sept personnes tuées en Israël, dont un soldat, alors que des groupes armés à Gaza, en particulier le Hamas, ont tiré des roquettes sur des villes israéliennes depuis lundi soir. Le Hamas, au pouvoir à Gaza, a annoncé qu’il avait tiré 130 roquettes sur le territoire israélien mercredi en réponse aux frappes de l’Etat juif qui ont tué des commandants du groupe armé et détruit un troisième bâtiment dans l’enclave palestinienne / p> Le mouvement islamiste armé Hamas a annoncé mercredi après-midi, 12 mai, la mort de plusieurs de ses commandants lors de frappes israéliennes contre la bande de Gaza. Dans un communiqué, le Hamas a annoncé la mort de Bassem Issa, chef de son aile militaire pour la ville de Gaza, la capitale de ce territoire palestinien, et de « nombreux » autres hauts responsables militaires de l’organisation en grève. L’armée israélienne.

La Brigade Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, n’a pas nommé les autres membres de l’organisation qui ont été tués dans les frappes israéliennes, mais a plutôt salué le « courage » des « dirigeants » dans un communiqué «et des« combattants »utilisés lors de l’agression des puissances occupantes, le nom que le Hamas a donné à Israël, contre les positions du mouvement. En début d’après-midi, les services secrets internes Shin Beth ont annoncé la mort de Bassem Issa, mais aussi de trois autres dirigeants de l’organisation lors de grèves contre l’enclave palestinienne de 2 millions de personnes.

Ces grèves, qui se sont poursuivies mercredi, sont appelées Représailles contre les tirs de roquettes du Hamas et du Jihad islamique visant le territoire israélien depuis lundi soir. Selon l’armée israélienne, plus de 1 000 roquettes ont été tirées sur Israël depuis lundi soir.

L’armée israélienne a annoncé la mort d’un de ses soldats mercredi dans un missile antichar tiré par le Hamas depuis la bande de Gaza. « Le sergent d’état-major Omer Tabib a été tué par des tirs antichar ce matin lors d’une opération visant à protéger des villages (israéliens) près de la bande de Gaza », a déclaré un communiqué de Tsahal.

Suite à la poursuite des frappes israéliennes dans la bande de Gaza en représailles à la roquette les barrières du Hamas et du Jihad islamique visant le territoire israélien. Dans la voix de son ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, la France a appelé mercredi, après une série de raids et d’affrontements ces derniers jours, à tout mettre en œuvre pour éviter un nouveau « conflit meurtrier ».

« Le cycle la violence à Gaza, à Jérusalem, mais aussi en Cisjordanie et dans plusieurs villes d’Israël peut conduire à une escalade considérable. La bande de Gaza a connu trois conflits meurtriers en moins de 15 ans. Tout doit être fait pour éviter un quatrième », a-t-il déclaré au Sénat. Au moins 63 personnes ont été tuées dans les hostilités les plus violentes en sept ans, qui ont débuté lundi: 56 à Gaza, dont 14 enfants, et sept en Israël, dont un soldat et un enfant.

Jean-Yves Le Drian également a rappelé la «condamnation totale» de la «colonisation» israélienne dans les territoires palestiniens par la France. « Le droit de manifester pacifiquement doit être garanti », a-t-il appelé les autorités israéliennes. Une partie de la gauche française a critiqué le gouvernement pour avoir renvoyé les deux partis « dos à dos » et ne pas avoir dénoncé suffisamment de « violations du droit international » du côté israélien. « Qu’attendez-vous pour répondre sinon par des mots vides ou par des révocations successives scandaleuses du pouvoir criminel de Netanyahu et des victimes palestiniennes? », A demandé le sénateur communiste Pierre Laurent.

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken, a exhorté Israël à Mercredi de «faire tout son possible pour éviter des victimes civiles.» Les affrontements de ces derniers jours entre l’État juif et les Territoires palestiniens ont tué des dizaines de personnes. «Je pense qu’Israël a un devoir supplémentaire, celui de faire tout son possible pour éviter des victimes civiles. , même s’ils ont le droit de défendre leur peuple « , a déclaré Antony Blinken, notant que les images de la mort d’enfants palestiniens étaient » déchirantes « .

Après une conversation téléphonique avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu » l’étranger Le ministre a réitéré son appel à toutes les parties pour qu’elles apaisent les tensions et mettent fin à la violence », dit-il dans un r Communiqué de presse du ministère des Affaires étrangères. Il a également souligné « la nécessité pour les Israéliens et les Palestiniens de vivre en sécurité » et de « jouir de la liberté, de la sécurité, de la prospérité et de la démocratie sur un pied d’égalité ».

Outre le fait que dans les frontières initiales, la plupart des terres n’ont pas été prises, mais achetées par de grands propriétaires terriens, en particulier des Syriens.
Et que dans ce premier moment, huit cent mille juifs installés dans les pays arabes ont été expulsés … et cette guerre a été déclarée le jour où elle a été fondée contre cet État, qui était à l’origine aussi grand que la moitié de la Bretagne.

Les Israéliens ont rompu la paix en 1968 lorsque Moshe Dayan et d’autres ont suggéré d’évacuer tout sauf une partie de Jérusalem et de dire aux Palestiniens: « La terre que l’Egypte et la Jordanie vous ont refusée 48, nous les Juifs vous avons refusée. » Je regrette ça.
Que fais-tu avec Gaza depuis 1948? Qu’ont-ils construit? Quelles personnes ont reçu plus d’aide des Nations Unies qu’eux?

Qu’espèrent les dirigeants du Hamas? Israël n’a jamais été concerné militairement. Il y a déjà eu 4 grandes guerres et à chaque fois les nations arabes, malgré une supériorité numérique écrasante, ont subi des coups mémorables et humiliants. De plus, les Israéliens disposent d’un arsenal nucléaire. VOUS NE QUITTEREZ JAMAIS. Comment les Palestiniens peuvent-ils espérer obtenir un résultat militaire par le tir accidentel de missiles rudimentaires? Plusieurs plans de paix ont déjà été élaborés, mais le Hamas poursuit sans relâche ses actions terroristes. Laissons les Arabes prendre leur parti et accepter qu’ils ne récupéreront jamais la Palestine. C’est comme si les aborigènes voulaient chasser les Australiens blancs.

Lisez les articles dans la section Internationale,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQTutoriel vidéoPublicitéContactez-nousSitemapMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique relative aux cookiesArchive de la politique de confidentialité personnelle

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu de l’article inclus dans votre annonce.

Pour ce faire, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

Ref: https://www.lepoint.fr

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: