CM – Le VanMoof V ultra rapide peut être compatible avec le réseau Locate

0

mobilité

VanMoof s’apprête à inventer le cyclomoteur avec son tout nouveau « Speedbike ». Ce vélo électrique annoncé aujourd’hui, qui ne devrait pas être commercialisé avant la fin de l’année prochaine, atteint en réalité des vitesses de 50 km/h ! Cela peut soulever quelques inquiétudes en France, car les vélos à assistance électrique (EAU) qui dépassent les 25 km/h sont assimilés à des cyclomoteurs.

Pour conduire ce type de véhicule, il faut un permis de conduire (A, B ou AM pour  » Motard – Apprenti »), souscrivez une assurance adaptée et apposez une plaque d’immatriculation – sans oublier le casque sur la tête ! Des obligations que l’on peut trouver dans d’autres pays européens.

Une autre raison pour laquelle le constructeur automobile néerlandais a présenté son nouveau VanMoof V si tôt est que l’entreprise espère faire pression pour une révision de la réglementation sur les excès de vitesse. Le succès de ces deux-roues change les contours des villes et c’est clairement le bon moment pour appeler à des améliorations dans ce domaine.

L’objectif de VanMoof est de « prendre la voiture d’abord » avec des produits comme ce nouveau vélo déconstruit « . Les villes « devraient être conçues pour les gens, pas pour les voitures », a déclaré le constructeur. Ces changements demandent du temps et de la volonté politique. Un peu plus terre-à-terre, VanMoof annonce également un prix de 3 498 € pour son nouveau modèle, avec Precos sur invitation, pour lequel il faut payer 20 €.

Quant au support Locate Network qui vient avec les vélos S3 et X3 de VanMoof, la société a déclaré qu’elle espérait l’intégrer au Speedbike et l’annoncer bientôt. Rien n’a été confirmé pour le moment, mais le développement du VanMoof V n’est pas encore terminé, il reste encore beaucoup de temps.

En France il sera dans la catégorie SpeedBikes et limité à 45 km/h avec assistance .

On en profitera aussi pour demander aux cyclistes d’agir comme des personnes et non comme des idiots qui méprisent les autres piétons !
Pour vivre en province et travailler à Paris, je suis assez abasourdi par tant de désagréments avec des vélos bridés à 25 km/h… Alors, 50…

Et le piéton au respect des pistes cyclables ? Et la voiture pour garder les distances de sécurité ? Ce genre de discussion ressemble toujours à une impasse, surtout quand chacun reste dans son petit coin.

Mais pour rassembler les gens, disons d’abord du mal des automobilistes qui sont le seul danger mortel (ça peut être trop les accidents impliquant un piéton proviennent d’un cycliste, mais c’est rare, par contre il y a eu des cas de meurtres de piétons ou de cyclistes d’automobilistes, donc ce n’est pas comparable).

[Mon conseiller Com me dit que le grande majorité La majorité des gens sont des automobilistes et c’est pourquoi nous dépensons des tonnes d’euros en voitures et que ces derniers ne reçoivent jamais d’amende (sauf les parisiens Bobos et épouse 4% de leur patron) pour avoir été impoli]

les voitures n’ont jamais été punies… bien sur nous MadMax passons devant la police sans soucis… ce qu’il ne faut pas lire…

A Paris la plupart des routes pour les cyclistes sont à double sens. Si vous insistez pour ne regarder que du côté d’où semblent venir les voitures et que vous vous fiez au bruit, vous pourriez vous retrouver à penser que les cyclistes ne font rien alors que le problème est que vous convenez que la route n’est faite que pour les voitures et que les vélos sont des intrus.
Je cours en moyenne deux heures par jour à Paris (et non sur un parcours déterminé) et je ne pense pas que le vélo soit un problème, même avec les libertés que certains prennent avec Delivroo and Co.
La plus grande gêne est le bruit et, en termes de sécurité, le manque de visibilité aux passages piétons lorsqu’un gros véhicule est garé devant lui dans le sens de la circulation. Dans ces deux cas, les vélos ne sont jamais responsables.

Et de toute façon, c’est simple : les piétons freinent contre les cyclistes et les voitures, les voitures ralentissent contre les piétons, et les cyclistes et les cyclistes ralentissent contre les voitures et les piétons.

Mais j’ajoute aussi :
Seules les voitures sont des objets d’une tonne qui peuvent tuer à basse vitesse.
Seules les voitures occupent 60-80-80% de la largeur d’une voie.
Seules les voitures peuvent circuler en toute sécurité en ville.
Seules les voitures causent de la pollution et du bruit.
Seules les voitures créent des embouteillages.

Du coup, même si tout le monde râle après tout le monde, il y a encore un énorme déséquilibre dans les moyens de transports et les cyclistes en paient souvent le prix 🙁

Et seules les voitures sont responsables si un cycliste avec un vélo non freiné, met sur des écouteurs et une bière à la main fonce dessus dans le mauvais sens.

Et seules les voitures peuvent permettre aux gens de parcourir de « longues » distances qui ne sont pas possibles à vélo.

Ah les nombrilistes autophobes. … si c’est facile pour eux pour les autres, ça doit être 🙄

Oh oui.
J’habite à la campagne et pour ma part quand je dois aller en ville (Bordeaux) j’essaye de garer ma voiture en périphérie et de faire le reste du trajet en tram mais parfois ce n’est pas possible, par exemple quand je suis Par exemple, j’ai récupéré ma fille avec tous ses bagages.
Et c’est vrai que dans la foutue voiture tu es vraiment la cible d’être abattu alors qu’à vélo tu es complètement impuni.
Et en voiture, quand on a déjà roulé 5 fois au même feu tricolore, qui dure 5 secondes vert et 5 minutes rouge et qu’il faut aussi faire attention à ce que l’idiot du vélo ne vous bouscule pas car il est infernalement toléré en freestyle c .

Ce qui m’a le plus impressionné en discutant avec d’autres cyclistes, c’est le constat que certains d’entre eux ne sont même pas conscients qu’ils sont soumis au code de la route.

Tout commence par un ressenti personnel.
Car en tant que cycliste, je vois l’impunité partout lorsque des voitures sont garées sur des pistes cyclables (devant le commissariat) ou lorsque des voitures bloquent une intersection sans anticiper un feu de circulation ou lorsque des voitures brûlent systématiquement.

Ayant participé à des rallyes vélo, je peux vous assurer qu’un très, très grand nombre d’entre eux savent qu’ils sont soumis au code de la route et qu’ils les respectent bien plus que les voitures.
Les panneaux M12, que personne ne connaît, peuvent faire penser, par exemple, qu’un vélo roule au feu rouge si c’est autorisé.

Quelle anecdote ? Je parle de comportement général à chaque fois que je dois utiliser ma voiture à Bordeaux. Avec le vélo tu peux faire ce que tu veux, les flics le laissent faire, la plupart des cyclistes sont responsables bien sûr, mais il y en a un grand nombre qui ne le font pas du tout donc il est systématique d’éviter celui qui fait n’importe quoi la puissance, en ville en voiture Vous passez votre temps à regarder votre ordinateur et les cyclistes. Cela ne veut pas dire que tous les automobilistes sont responsables, ils ne le sont pas. Cela signifie simplement que les cyclistes expérimentés en ville sont le plus grand danger.

Puisque nous devons croire que les chiffres de la sécurité routière ne sont pas importants pour nous, mais que nous ne comptons que sur l’expérience personnelle….

D’expérience personnelle, à pied ou à vélo en ville, les conducteurs n’ont pas fixé les yeux sur leur compteur de vitesse ou leur vélo, mais sur leur téléphone portable…

Puisqu’il faut croire qu’ils roulent les chiffres de sécurité ne sont pas importants, mais que nous nous appuyons uniquement sur l’expérience personnelle….

D’expérience personnelle, à pied ou à vélo en ville, les conducteurs n’ont pas fixé les yeux sur leur compteur de vitesse ou leur vélo, mais sur leur téléphone portable…

D’accord sur tout sauf un point.
Il y a des arrêts de vélos à Amsterdam ou à Copenhague.

Oui… des embouteillages aux feux de circulation aux grands carrefours. Pas vraiment des embouteillages sur plusieurs centaines de mètres voire plusieurs kilomètres comme on peut en voir dans les villes de France.

« Et pourtant c’est facile : les piétons freinent contre les cyclistes et les voitures, les voitures freinent contre les piétons et les cyclistes, et les cyclistes freinent contre les voitures et les piétons. »

Etant en même temps piéton, en même temps un scooter, étant en même temps un scooter, et je viens d’avoir mon vélo et j’ai mon permis de conduire depuis 3 ans (à mon âge vénérable…), j’ai tout essayé, et la conclusion est impitoyable : il y a idiots PARTOUT !!!

Justement je ne comprends pas l’ambiguïté avec les vélos dans les rues de Paris – super dangereux à mon avis, un petit écart suffit pour une collision frontale cycliste/voiture.

La route ferait peut-être 50% de plus pour cette piste cyclable, mais sinon nous pouvons voir qu’avec un certain nombre de vélos comme un certain nombre de voitures, l’accident serait très probable.

L’ensemble du vélo – pour autant que je comprends en principe – comme on voit qu’elle est en grande partie inutilisée, sur les sentiers riverains par exemple – personne sur la piste cyclable, embouteillage sur le seul itinéraire automobile, en gros je réserve 50% de la route à 2 ou 3 privilégiés et 50% aux autres kilomètres – c’est le plus inégal possible.

« Pour conduire ça type de véhicule, il faut un permis de conduire (A, B ou AM pour « apprenti motard »), souscrire une assurance adaptée et apposer une plaque d’immatriculation – sans oublier le casque sur la tête ! Des obligations que l’on peut trouver dans d’autres pays européens. « 

Dire qu’à mon époque il fallait seulement avoir 14 ans, un casque et une assurance (et pas trop pour Polini).

Non seulement les temps ont changé, mais aussi les mentalités et les comportements, bref. ..

Bien sûr, mais la façon dont les jeunes conduisent aujourd’hui, obtenir un permis de conduire n’est pas un luxe.

« Pour dire qu’à mon époque, vous ne pouviez avoir que 14 ans, un casque et une assurance (et Polini n’aimait pas trop ça). « 

En même temps, nous roulions sans ceinture de sécurité, même à l’avant, je savais

Quelqu’un que je connais a un speed bike Cannondale. Fabuleux.
Pas d’assurance, pas de plaque d’immatriculation, pas de casque.

Si vous renversez quelqu’un sur l’autoroute, alors… demandez-vous qui a le caramel ! ??
Mais 1,80 km sur un scooter doit être foutrement brûlé.

C’était un synonyme ici.
PS : si c’est une fille on espère qu’elle a une chatte (terme d’argot). </

Je parlais du scooter de 80 km.
Heureusement, le vélo est interdit ! 😂 (après ça les gens font ce qu’ils veulent (mon petit côté sociopathe)… tant qu’ils ne finissent pas dans mon radiateur)

Tout y sera ! Mieux vaut acheter une trottinette électrique !!! Aucun intérêt, aucun rangement, je ne peux pas l’imaginer quand il pleut !!

Avec un vélo électrique :
– Vous faites une activité physique à chaque fois que vous voyagez, c’est bon pour votre santé
-Ils utilisent facilement la moitié de l’électricité
-Lorsque la batterie est épuisée, vous pouvez toujours rentrer chez vous
– Vous pouvez facilement transporter le vélo sur un crochet de voiture, un train ou un bus
-Si vous voulez faire du vrai vélo, vous n’avez pas besoin d’un vélo supplémentaire, il suffit d’éteindre le moteur

absolument, et c’est pourquoi en fin de vie j’ai simplement remplacé mon scooter électrique par… un vélo électrique

Avec autrement dit, c’est littéralement américain. Le vélo est épais, gros pneus (mais aussi pas aussi gras que la Vélobécane), freins à disque, amortisseurs… c’est un confort proche d’un scooter, mais reste un vélo et solidement imposant, tout est surdimensionné

Et de nombreux petits avantages: il y a un gaz très utile (du guidon-yo-yo lors du démarrage évite), et … je me suis limité à 35 pour un, mais shhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh)

et si nous le voulons vraiment, nous commandez pour quelques € une manette « qui marche bien », et là on lâche pas seulement la vitesse, on lâche aussi le couple, et le vélo c’est vraiment comme un scooter, quand on voit ce que je veux dire

Après ça, rien ne l’empêche à propos de moi Pour investir dans un Vanmoof ou une Sterne, ce sera plus ou moins la même chose (Bosh au lieu de Bafang, mais Bafang c’est très bien), les mêmes prestations, le même confort, seulement 3000€ de plus

VanMoof : On veut eux Changer radicalement de se déplacer dans la ville! Les citadins voici notre nouveau vélo SANS batterie échangeable !

Mais apparemment la rédaction les a remarqués. Ce n’est même pas un article sponsorisé

Service de presse en ligne agréé CCPAP au 0924 W 93490. Tous droits réservés.

Version 1.3. Réinitialiser les paramètres de données privées
.

Keywords:

Electric bicycle,VanMoof,two-wheeler,Scooter,Electric bicycle, VanMoof, two-wheeler, Scooter,,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: