CM – Libye : Washington demande le retrait des troupes étrangères avant un sommet international

0

Mercredi, le secrétaire d’État américain a appelé au retrait des troupes étrangères de Libye, l’un des principaux sujets de la tenue des élections pour un sommet international à Berlin dans l’après-midi.

Lors de cette conférence, tous les acteurs de la région et pour la première fois le gouvernement intérimaire libyen au niveau des ministres des Affaires étrangères ou de leurs adjoints y participeront.

 » L’accord de cessez-le-feu du 23 octobre doit être pleinement mis en œuvre, y compris le retrait de toutes les forces armées étrangères de Libye », a déclaré Antony Blinken lors d’une conférence de presse conjointe à Berlin avec son homologue allemand Heiko Maas peu avant l’ouverture du sommet.

« Nous partageons (avec l’Allemagne) l’objectif d’un pays souverain, stable, uni et sûr La Libye, libre de toute ingérence étrangère, c’est ce que le peuple mérite, et c’est essentiel pour la sécurité régionale », a fait valoir le ministre des Affaires étrangères, qui effectuera mercredi une tournée en Europe.

Le 19 janvier En 2020, une première conférence dans la capitale allemande sous l’égide des Nations Unies a réuni les chefs d’État et de gouvernement des pays participants afin de parvenir à un accord fragile pour mettre fin au conflit.

Dix ans après le renversement de Mouammar al-Kadhafi En particulier, les participants feront le point sur le changement politique en Libye.

Le principal défi sera d’assurer la tenue simultanée des élections présidentielles et législatives du 24 décembre, que le gouvernement intérimaire dirigé par Le Premier ministre Abdelhamid Dbeibah dans le cadre du processus onusien.

Cependant, des doutes subsistent sur la volonté réelle du pouvoir de tenir ces élections.

L’ancien ministre libyen de l’Intérieur Fathi Bachagha, candidat probable à cette première élection présidentielle au scrutin direct, a donc appelé le 2 juin le gouvernement à ne pas reporter sa tenue.

« Il faut que la mission de l’ONU prenne toutes les mesures en ce sens et assume sa responsabilité pour que les élections aient lieu à la date prévue », a ajouté Ahmad al-Misrari, porte-parole de l’Armée nationale libyenne (ANL) autoproclamée. , dirigé par le maréchal Khalifa Haftar, l’homme fort de l’est du pays.

Après une décennie d’échec pour sortir la Libye du chaos, la formation du cabinet de transition à l’issue d’un processus politique parrainé par l’ONU semblait attendue depuis longtemps L’espoir a sonné.

L’Union européenne s’appuie également sur le pouvoir existant pour résoudre le problème des migrants qui quittent souvent les côtes libyennes sur des bateaux surchargés et dangereux pour se rendre en Europe.

Mais les divisions entre les deux puissances rivales en Tripolitaine (ouest) et en Cyrénaïque (est) ont refait surface ces dernières semaines.

Un cessez-le-feu officiel est en place depuis octobre, mais en mai, l’envoyé de l’ONU pour la Libye Jan Kubis lui-même a admis que les progrès réalisés dans l’unification des institutions divisées et le retrait des troupes étrangères sont « morts sur le coup ».

Ce paramètre est d’une importance centrale dans ce processus De toute importance, puisque le conflit libyen a été en grande partie alimenté de l’extérieur.

« Ceux qui ont accepté en dernier lieu de retirer leurs troupes à Berlin ne les ont pas gardés », déplore Heiko Maas. Une référence implicite à la Russie, représentée à Berlin par le vice-ministre des Affaires étrangères Sergej Verchinin, à la Turquie ou aux Émirats arabes unis.

En décembre, l’ONU estimait le nombre de mercenaires et de combattants étrangers en Libye à environ 20 000 : des Russes du privé groupe Wagner, Tchadiens, Soudanais et Syriens.

Plusieurs centaines de soldats turcs sont également présents à Tripoli dans le cadre d’un accord bilatéral avec le gouvernement précédent.

« Le nombre de combattants n’a pas diminué de manière significative, mais nous avons un cessez-le-feu qui est accepté et respecté partout », a déclaré une source diplomatique.

Une dispersion brutale de ces hommes surarmés constituerait une nouvelle menace pour la région, craignent les diplomates onusiens. Le président tchadien Idriss Déby Itno a été tué lors d’une offensive des rebelles tchadiens venus de Libye en avril.

Lire les articles de la rubrique International,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQCrédit ImpôtTutoriel vidéoPublicitéContactPlan du siteMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique de cookiesPolitique de protection des données personnellesArchive

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

Pour cela, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

La rédaction du Point – plus d’une centaine de journalistes – vous accompagne
ses enquêteurs, ses reporters, ses correspondants sur tous les continents.
Notre travail? Enquêter, révéler et, surtout, ne jamais lâcher prise. Recettes de
L’abonnement et la publicité nous donnent les moyens d’un journalisme gratuit et de qualité.
Pour nous lire, abonnez-vous ou acceptez les cookies.

Keywords:

Libya,Berlin,Libya, Berlin,,Libye, Antony Blinken, Flash, Flash Actu, Fil, Fil info, Breves, Actualite, news, informations, actualités, actu, depeches, nouvelles, infos, France, international, politique, faits divers,,Berlin,conférence,Conflit,El Watan,Libye,,conférence, allemagne, obsession, élections, berlin, libye, monde,,,,Berlin,conférence,Libye,migration,,Libye,Allemagne,Turquie,Russie,Diplomatie,,,Libye-Allemagne-ONU-diplomatie-sommet-gouvernement,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: