CM – LOSC : Burak Yilmaz, le kraal, descend de son trône

0

domicile
/

Ligue 1
/

LOSC : Burak Yilmaz, le kraal, descend de son trône

Les temps sont durs pour Burak Yilmaz, qui est descendu du nuage sur lequel il a volé la saison 2020-2021 avec le LOSC. Pétillant en première ligne de l’attaque lilloise l’an dernier et artisan en chef du titre de champions de France que Christophe Galtier et son effectif ont récolté en Ligue 1, l’attaquant de 36 ans a vu les dogues depuis la passation de pouvoir entre « Galette ». et Jocelyn Gourvennec L’été dernier il y a eu beaucoup plus de difficultés depuis le début de la saison en cours.

Celui qui semblait courir sur l’eau en L1 avec ses 16 buts et 5 passes décisives l’an dernier semble de nouveau sur la terre ferme , comme ses 2 petits Buts (auxquels il faut ajouter 3 offres) en 12 apparitions en. occuper la ligue. Dans la même phase de la saison 20-21, Burak Yilmaz a inscrit trois fois plus de buts (6) qu’en Ligue 1. La frustration de l’attaquant turc est plus perceptible dans sa gestuelle, généralement extrêmement démonstrative sur le terrain. Il était aussi connu pour une cassure plombée, provoquée par sa sortie à la 77e minute lors du match entre Lille et Brest (1-1, 11e exercice.

« C’est un garçon qui donne beaucoup. Jouer dans des clubs et équipes nationales tous les trois ou quatre jours est énergivore et vous êtes souvent un peu frustré quand vous êtes fatigué, surtout quand les résultats ne sont pas là. Burak, peut-être qu’il y a une certaine tension en lui. Il veut bien faire parce qu’il le fait est dans une série de matchs où il frappe moins. Et c’est tout notre travail de lui faire prendre conscience qu’il faut retrouver un peu d’aisance et de fluidité afin de mieux boucler les actions », a déclaré Jocelyn Gourvennec en conférence de presse avant la Perte. contre le PSG (1-2) lors de la 12e journée de Ligue 1.

Le tempérament explosif de Kral Yilmaz n’a rien de nouveau, et l’international turc (74 capes, 30 buts) reste l’un des leaders lui d’un LOSC qui peine sérieusement à rééditer ses succès de la saison dernière, tant en Ligue 1 (12. Place) ainsi qu’en Ligue des Champions (2e du groupe). G avec seulement 5 points en 4 jours, après une performance à Séville). Son énergie débordante sur le terrain et sa mentalité de guerrier maintiennent parfois son équipe à flot.

L’entraîneur lillois l’a également rassuré ces dernières semaines. « C’est quelqu’un de très clair, qui peut être Vulcain dans les jeux, mais qui a beaucoup de sérénité au quotidien. C’est un joueur qui met beaucoup de pression sur la défense car il a cette capacité à très bien bouger et, surtout, à apporter de la profondeur dans l’équipe car il est toujours à la limite de la ligne de touche. Il est toujours une menace pour les défenseurs car ils savent qu’ils ne peuvent échouer dans leurs interventions. Ensuite, il y a le succès et l’efficacité, où, comme l’équipe, il peut certainement encore s’améliorer. « 

La belle performance de Burak Yilmaz, passeur clé et récompensé d’un 6 dans nos colonnes, au Parc des Princes, où il a montré un visage qui rappelait ce qu’il a montré sur les pelouses de France la saison dernière aurait pu servir comme un déclic pour commencer enfin sa saison et celle de Lille en même temps. Malheureusement, il n’a pas participé à la grande performance des champions de France en titre à Séville (2-1) en C1. Triplé contre Gibraltar (6 :0) lui a peut-être donné un nouveau souffle, d’autant plus qu’il n’est entré qu’en fin de match à Monaco (2:2) vendredi. Jocelyn Gourvennec n’en exige pas moins, d’autant plus qu’il l’était mardi (21h). ) C1 contre le RB Salzbourg à Pierre-Mauroy un match de peut-être la capitale européenne de la survie des dogues se profile. L’occasion rêvée pour le kraal déchu de prouver qu’il règne dans le nord La France est loin d’être finie.

La toute première fois que vous vous inscrivez chez Unibet, profitez du bonus exceptionnel de 200€ offert avec le code FMUNI. Créez votre compte Unibet aujourd’hui et pariez sur tous les matchs de la Ligue des champions.

Titre associé  :
Mickaël Madar ( Canal) : « Je préfère Burak Yilmaz pour se recentrer »
LOSC : Burak Yilmaz, le kraal descendu de son trône

Keywords:

Burak Yılmaz,Lille OSC,Ligue 1,Jocelyn Gourvennec,Burak Yılmaz, Lille OSC, Ligue 1, Jocelyn Gourvennec,,Jocelyn Gourvennec,Late Football Club,,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: