CM – Prix ​​du gaz : un gel tarifaire annoncé, quels effets sur la facture ?

0

PRIX DU GAZ. Le Premier ministre Jean Castex a annoncé ce jeudi soir de nouvelles mesures pour contrer la forte hausse des prix de l’énergie, dont le prix du gaz, qui devait connaître deux fortes hausses les 1er octobre et 1er novembre. Le 1er novembre, les tarifs réglementés seront définitivement gelés.

[Mis à jour le 30 septembre 2021 à 20h26] La hausse des prix de l’essence cet hiver ne sera pas aussi forte qu’on le craignait. Jean Castex était très attendu sur le plateau de 20H de TF1 ce jeudi soir. Le Premier ministre a finalement annoncé de nouvelles mesures face à la hausse des prix de l’énergie, du carburant, de l’électricité, mais aussi du gaz, qui sont sur le point de s’enflammer. Le Premier ministre a décidé et annoncé un gel douanier, via « un bouclier douanier pour nous protéger de la hausse des tarifs, car malheureusement cela va se poursuivre ».

Jean Castex a clarifié le contexte mondial autour du gaz. « En matière de gaz, nous sommes totalement dépendants du monde extérieur, nous produisons 1% du gaz et nous importons le reste. Nous prévoyons une augmentation supplémentaire de 30 %, 20 % en novembre, 10 % en décembre et peut-être même 2022. Nous aurons une forte baisse à partir du printemps. Il faut donc affronter une vague. 5 millions de concitoyens sont concernés par le tarif de régulation. Nous bloquerons ces tarifs et à partir d’avril la baisse sera plus lente car nous allons lisser la hausse dans le temps. « 

Concrètement, ce gel tarifaire aura lieu le 1er novembre et durera jusqu’en avril. L’augmentation annoncée le 1er octobre sera donc retenue. » Cette augmentation sera appliquée, mais ce sera la dernière prévue le 1er décembre. Nous Il faut lisser cette évolution dans le temps afin de sécuriser le pouvoir d’achat. Réduire la TVA sur l’essence ? Si je le diminue de 20% à 5%, il augmente de 15% au lieu de 30%, c’est tout. Je préfère geler les tarifs. »

Afin de contrer la hausse des prix du gaz sur les marchés et donc in fine aussi les factures des Français qui se chauffent au gaz, le gouvernement a dû réagir jeudi 30 septembre, alors que Alors que la hausse significative des tarifs réglementés (12,6%) annoncée par la Commission de régulation de l’énergie le 27 septembre dernier a suscité de nombreuses réactions à l’approche de l’hiver, celle-ci est désormais au 1er ! Hausses successives depuis le début de l’année, le prix du gaz au tarif réglementé a augmenté de plus de 50 % depuis janvier. Une véritable flambée qui va mettre à rude épreuve le budget des ménages cet hiver, d’autant plus que rien ne semble arrêter la spirale. La reprise économique après Covid et la forte demande devraient pousser les prix sur les marchés encore plus haut cet hiver.

Il y avait une urgence quand la chute s’est installée et le mercure préparer la descente. « Pour l’instant cela n’a pas trop de conséquences car les gens n’utilisent pas trop de gaz autre que la cuisine, mais en hiver les factures peuvent être pénibles », confiait récemment François Carlier Cadre de vie (CLCV) au quotidien Ouest-France. Il en va de même pour les prix de l’électricité. Les tarifs réglementés ont augmenté de 1,6 % en février et de 0,48 % pour les ménages en août. Sur les marchés de gros, les prix continuent d’augmenter, indiquant une très forte hausse en 2022. Sur le marché à terme, l’électricité livrée vient de battre un record en France en 2022 à plus de 100 euros le MWh. Selon l’association UFC-Que Choisir, les ménages devraient s’attendre à une hausse de 10 % début 2022 !

C’est une véritable hausse des prix à laquelle les consommateurs sont confrontés depuis plusieurs mois. Pour les ménages qui utilisent le gaz pour cuisiner, mais aussi pour se chauffer, les augmentations successives pèseront lourdement sur le budget en fin d’année. La Commission de régulation de l’énergie a en effet annoncé un fouillis de hausses ces derniers mois, affectant les prix réglementés du gaz d’Engie, mais aussi le reste du marché.

Le gouvernement a récemment annoncé le versement d’un chèque énergie supplémentaire de 100 euros pour les 5,8 millions de foyers qui bénéficient du chèque énergie. Le paiement est prévu pour décembre. Pour en savoir plus, lisez notre article dédié :

Êtes-vous toujours dépendant des tarifs réglementés du gaz ? Cette hausse des prix n’est pas la seule raison de chercher ailleurs ! Depuis la loi énergie et climat votée en 2019, les tarifs réglementés disparaissent progressivement. Engie ne commercialise plus de nouvelles conventions collectives réglementées de vente (CRT) depuis novembre 2019, ce qui signifie que vous allez bientôt changer de contrat. Si vous avez un contrat d’énergie, pas de panique. Il est valable jusqu’au 30 juin 2023.

Attention, car si vous n’avez pas modifié vous-même le contrat, votre contrat sera automatiquement converti en offre de marché d’Engie à partir du 1er juillet 2023. Si vous changez de fournisseur, renseignez-vous sur le site du courtier national de l’énergie, ici, qui propose un comparatif des offres, pour trouver la formule la mieux adaptée à vos besoins de consommation.

Les informations collectées sont destinées au Groupe CCM Benchmark pour s’assurer que votre newsletter est envoyée.

Sous réserve des options auxquelles vous avez souscrit, elles seront également utilisées à des fins publicitaires ciblées.

Vous disposez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles ainsi que d’en demander la suppression dans les limites légales.

Vous pouvez également revoir vos options de ciblage à tout moment. En savoir plus sur notre déclaration de protection des données.

Étudiez-vous plus sérieusement la possibilité de changer de fournisseur d’énergie dans ce contexte de crise ? Consultez sans plus tarder notre dossier dédié ci-dessus.

Résumé

Prix ​​du gaz : quelles hausses successives en 2021 ?
Date de la disparition des tarifs réglementés du gaz
Comparez les prix du gaz

[Mis à jour le 30 septembre 2021 à 20h26] La hausse des prix de l’essence ne sera pas si…

Je gère mes abonnements push

Les informations recueillies sont destinées au Groupe CCM Benchmark pour assurer l’envoi de votre newsletter.

Sous réserve des options auxquelles vous avez souscrit, elles seront également utilisées à des fins publicitaires ciblées.

Vous disposez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles ainsi que d’en demander la suppression dans les limites légales.

Vous pouvez également revoir vos options de ciblage à tout moment. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Keywords:

Jean Castex,Energy economics,Natural gas,TF1,Jean Castex, Energy economics, Natural gas, TF1,,Energie,Eco / Conso,,,Carburant,Consommation,Électricité,Énergie,Gaz,Prix du carburant,,,,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: