CM – Tour de France 2021 : Mark Cavendish renoue avec la victoire avec la victoire au sprint, le peloton lève le pied

0

Une journée plus calme sur le Tour de France mardi, lorsque Mark Cavendish a remporté le sprint pour la 31e fois de sa carrière.

Après le chaos des premiers jours, le Tour de France a connu une véritable transition jour, en douceur. La quatrième étape a débuté par un mouvement de protestation où les coureurs ont brièvement mis pied à terre pour entamer un dialogue sur la sécurité et s’est terminée par un sprint massif le mardi 29 juin.

Comme en 2015, Mark Cavendish (Deceuninck-Quick Step) était le plus rapide à Fougères devant de Nacer Bouhanni (Arkéa-Samsic) et Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix). Il s’agit de la 31e victoire d’étape du Britannique sur la Grande Boucle, cinq ans après sa dernière victoire. Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) reste en tête à la veille du contre-la-montre de Mayenne, où son maillot jaune pourrait vaciller.

Emotion. Juste des émotions. Entre le sort de Brent Van Moer, avalé par le peloton à 200 mètres de l’arrivée, et les poings levés de Mark Cavendish, plus qu’une simple mesure métrique, un concentré de tout ce qui est le sel du sport et des belles histoires du tour constitue de France. D’une part l’audace sans récompense d’un peloton anonyme, déjà en vue sur le Dauphiné, qui a parcouru un long chemin après la rupture symbolique en réponse aux chutes de ces derniers jours, et d’autre part l’une des figures de le tour et, soit dit en passant, le coureur le plus productif qui est encore actif.

Le dernier Tour de France de Cavendish s’est terminé en 2017 par un abandon à Vittel, avec les coudes de Sagan dans la mâchoire et son corps gravement endommagé et projeté dans une barrière lors du sprint final. Après une grosse dépression l’an dernier et une invitation de dernière minute après l’abandon de Sam Bennett, le Cav’ s’est remémoré les bons souvenirs de la Grande Boucle dans un sprint clair. Presque un extrait de sa victoire de 2015 au même endroit à son apogée.

« L’année dernière a été difficile, a admis le sprinteur britannique après son arrivée. J’étais au fond du trou. J’espère que mon histoire aidera d’autres à sors de là. Il ne faut jamais abandonner.  » Avec ce succès en terre bretonne, Cavendish pointe à la 31e place, à trois unités d’Eddy Merckx, recordman des victoires d’étapes sur la Grande Boucle (34). Voici aussi un maillot vert, une tunique qu’il portait à Paris en 2011.

Quel étrange symbole, le Britannique, qui était l’enfant terrible de la tournée avec ses frasques et ses chutes, a temporairement mis un terme aux turbulences au début de la tournée. Cette fois, la journée s’est déroulée sans problème en short. Brent Van Moer (Lotto Soudal) et Pierre-Luc Périchon (Cofidis) avaient décidé d’animer la course en partant d’un dossard assurément raté.

Il en aura pourtant fallu bien peu au Belge pour battre tous les pronostics. Après que Van Moer eut lâché le pilote Cofidis à 14 km de l’arrivée, il opposa une excellente résistance au peloton. A 5 km de l’arrivée, il avait encore 50 secondes d’avance. Mais dans une finale sur la pente raide, les derniers mètres étaient de trop pour le jeune belge, pour le plus grand bonheur de Cavendish. Récupéré à la perfection par son équipe, l’Isle of Man Express en a profité pour rappeler qu’il sonne toujours deux fois à la gare de Fougères.

Tour de France 2021 : bosselé par les chutes, le peloton débarque brièvement et veut un débat sur la sécurité.

Tour de France : « On n’évitera jamais les chutes, mais on peut encore les réduire », estime le patron de Cofidis Guillaume Vidéo Martin

Tour de France 2021 : « Les coureurs nous demandent de respecter leur intégrité », apprécie Pascal Chanteur

Vidéo

Keywords:

Tour de France,Mark Cavendish,Team Quick Step,Brent Van Moer,Tour de France, Mark Cavendish, Team Quick Step, Brent Van Moer,,Bretagne (région),Tour de France,Vélo,,Tour de France 2021,Sports,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: